Témoignage

Militaire en colère

Je suis militaire de carrière depuis mes 16 ans et je vous contacte pour vous parler de ma situation et surtout appuyer votre dernière vidéo sur la dissidence au sein des forces de l’ordre(1). Je n’ai pas d’ambition particulière, je veux juste aider où je le peux, si je le peux.

Le déclencheur de cette colère c’est la mort de mon grand père, mort d’un cancer en avril dernier, il est classé covid, ça me révulse. Le pire pour moi, c’est que je n’ai pas pu lui rendre hommage comme il se doit, ses obsèques furent un désastre.

Je cogite, et je commence à chercher, à dépecer la crise de façon drastique. Les règles sanitaires sont hilarantes, j’en profite pour les mettre à mal… J’ai vite trouvé des solutions humoristiques pour contourner cette dictature, bref, à mes yeux, on nous manipule alors pourquoi ne pas rire un peu…

Je me rebelle et refuse de jouer leur jeu qui à mon sens est liberticide et anticonstitutionnel. Je fais des recherches sur ce qui est légal ou pas dans les nouveaux “décrets” du gouvernement. Je suis de plus en plus en colère, on nous prend définitivement pour des idiots. 

Évidemment, au sein de l’armée, j’ai bien vite été puni pour non port du masque, etc… J’ai donc profité de mes “comparutions” pour faire remarquer, à mes supérieurs, le caractère liberticide et anticonstitutionnel des décrets (illégaux) mis en place par le gouvernement. J’ai également fait cette démonstration aux policiers de mon village. 

La peur, le fatalisme, l’ignorance, nous amènent à notre situation actuelle. Même face à la vérité démontrée, la majorité la rejette en bloc. C’est stupéfiant ! 

La démocratie ne veut plus rien dire… 

Comment pouvons-nous ou pourquoi devrions-nous obéir à un gouvernement qui ne respecte plus la loi  ? 

Cette conclusion m’a amené à une réalité : je ne suis plus en accord avec les valeurs que représentent la Défense ; elle ne respecte plus la constitution donc le peuple ! C’est bien la Défense qui garantit la constitution et se doit, en cas d’exagération de la part du gouvernement, de rendre le pouvoir au peuple. En somme la séparation des pouvoirs n’est plus garantie, preuve en est au sein de la justice totalement muette.

Mon choix est la démission, je refuse de continuer à participer ou d’acquiescer à cette folie. Aujourd’hui il n’y a rien pour contrer cette machine belliqueuse… Je suis au courant des diverses procédures en cours au niveau européen et dans divers pays mais en Belgique aucun mouvement ne semble entraver cela.

Mon choix est la démission, je refuse de continuer à participer ou d’acquiescer à cette folie

Militaire belge

Depuis mars 2020 j’ai fait le choix de la rébellion, je refuse de suivre les règles sanitaires et de me soumettre au despotisme. Pour l’heure seule la constitution fait office d’autorité. 

Je prône la non violence et j’essaie de conscientiser tout autour de moi en restant le plus objectif possible, je propose aussi de contester les “amendes du covid pour ceux qui le désirent.

Je démissionne et je ne serai pas le seul, car le 15 mars la vaccination est devenu obligatoire pour les militaires partant en mission opérationnelle. 

Encore merci.

James

mattis Curabitur vulputate, elit. non suscipit libero venenatis, dolor eleifend mattis