Nombreux indices de corruptions et d’ingérences au plus haut niveau de l’Etat belge

Kairos a publié un article le 20 octobre intitulé « L’inspection spéciale des impôts et les « leaks ».(1) Il constatait l’attitude totalement anormale de Yannick Hulot, un des principaux responsables de cette administration en charge de la lutte contre la fraude fiscale. Cette fois ci, c’est De Morgen et Humo qui enfoncent le clou.(2)

Dans ces articles, ils expliquent comment un des lanceurs d’alerte les plus connus au Monde, Brad Birkenfeld, a proposé à la direction de l’ISI (Inspection spéciale des impôts) une centaine de dossiers de fraudeurs belges dans des paradis fiscaux en juillet 2019. Cette démarche ne visait pas à être rémunéré mais aurait été faite en échange d’un passeport belge. Il faut noter que l’État belge prévoit ce genre de procédure pour des personnes ayant rendu des services à notre pays. Les cas les plus connus sont les footballeurs mais il y a de nombreux autres exemples.

Brad Birkenfeld avait fait gagner au fisc américain par le passé 16,7 milliards de dollars. Il épaule également différents services fiscaux à travers le Monde dont Bercy, en France, qui réclame à la banque suisse UBS 4,5 milliards d’euros. Une source a estimé que la démarche de Birkenfeld aurait pu faire gagner ente 300 et 400 millions d’euros à l’État belge dans un premier temps, mais que cette menace aurait provoqué une vague beaucoup plus importante de rapatriement de fonds cachés par des Belges dans des paradis fiscaux.

Birkenfeld proposait de fonder une institution à Bruxelles ayant pour objectif d’appuyer et protéger les lanceurs d’alerte comme il en existe un à Washington (National Whistleblower Center). Birkenfeld et son avocate se sont fait balader par la direction de l’ISI qui a botté en touche vers l’Office des étrangers et le parquet de Bruxelles. Il était évident que le gouvernement belge ne souhaitait pas collaborer avec Birkenfeld. Yannick Hulot était un des responsables de ce dossier pour l’ISI, le ministre responsable était Alexander De Croo et le responsable du parquet de Bruxelles était Jean-Marc Meilleur.

Pourquoi les responsables belges en charge de lutte contre l’évasion fiscale vont-ils saboter cette démarche, dans une logique totalement contraire à leur mission ? Nous allons tenter de vous donner quelques clefs susceptibles d’être vérifiée en quelques clics d’ordinateur.

Les articles dans la presse flamande donnent quelques indices : durant les négociations, Birkenfeld a dû prouver ces capacités en donnant un dossier. Il s’agit de celui de la famille Verlinden, actionnaire du bureau d’assurance Van Dessel Verzekeringen de Berlaar. Or, lorsqu’on regarde les photos sur le net, liées à ce courtier, on constate que c’est le père d’Alexander De Croo, Herman, qui coupe le ruban lors de l’inauguration du nouveau siège de cette société.(3) Or, ce dernier n’habite pas dans la région et ne fait pas partie de la famille politique du bourgmestre.

C’est amusant! Vous vous souvenez en effet que dans notre article d’octobre, nous constations les liens qui unissaient Yannick Hulot, le responsable de l’ISI en charge du dossier, avec la famille Moorkens. Sa femme appartient à cette famille connue pour être une des plus riches de Belgique. Pendant de nombreuses années, elle a été dirigée par Dominique Moorkens. Or ce dernier a siégé très longtemps dans le conseil d’administration de la société Texaf, en compagnie du même Herman De Croo. On commence à mieux comprendre le manque d’intérêts de Monsieur Hulot pour la démarche de Birkenfeld…

Les articles du Morgen et de Humo ne mentionnent aucun autre nom à l’exception notable de Pathok Chodiev et de Alijan Ibragimov. Ces deux membres du Trio kazakh(4) sont bien connus. Ils ont été poursuivis pour avoir touché des commissions occultes dans un marché de centrales électriques au Kazakhstan au détriment de Tractebel. Ils ont cependant bénéficié d’une nouvelle loi sur la transaction pénale leur permettant d’échapper à une condamnation moyennant le payement d’une simple amende. Cette loi était passée avec l’appui d’Armand Dedecker et Didier Reynders.

Or Kairos avait signalé dans son article d’octobre la présence d’une secrétaire russe auprès de Yannick Hulot. Celle-ci était très intéressé par les dossiers qui touchaient ses compatriotes. Il s’agit de Marina Kondratieva.(5) Son profil a intrigué la Sûreté de l’État qui a commencé une enquête visant à déterminer s’il s’agissait d’une espionne appartenant aux services russes. 

Malheureusement l’inspecteur en charge du dossier a été dissuadé de poursuivre ses investigations à la demande d’un de ses chefs, le commissaire Frank Jaumin. C’était déjà lui qui avait ordonné à un de ses inspecteurs, Nicolas Ullens de Schooten, de ne plus travailler sur le trio lorsqu’une commission d’enquête parlementaire cherchait à comprendre les complicités dont avaient bénéficié Chodiev et les autres.(6)

Jaumin était assistant parlementaire MR avant de rentrer à la Sûreté et travaillait pour Dedecker et Reynders. Il faut se rappeler également que le frère de Didier Reynders, Jean-Pierre, a refait l’ambassade de Russie par deux fois.(7) Le chef de section de l’inspecteur en charge de l’enquête qui était sous les ordres de Jaumin a démissionné de même que Ullens de Schooten.

Pour terminer ce petit tour de table, il faut savoir que Jean-Marc Meilleur a également démissionné de son poste de procureur du Roi de Bruxelles, le 24 octobre 2021. Il travaille actuellement dans l’agence de communication Gosselin & de Walque, proche du Parti Socialiste.

Ses paroles, lors de son départ, ont une drôle de résonance : « La base, c’est la liberté et là, je m’apprête à retrouver une grande liberté ».(8)

Que voulait-il dire ?

Notes et références
  1. https://www.kairospresse.be/linspection-speciale-des-impots-et-les-leaks/?highlight=l%26%23039%3Binspection%20sp%C3%A9ciale
  2. Cf. De Morgen du 7-12-2021: « En toen stuurde onze fiscus de beroemste zwartgeld-klokkenluider ter wereld weg » et Humo du 7-12-2021: « De North Galaxy papers : fiscus et justitie stuurdent’s werelds beroemdste bankklokkenluider wandelen ».
  3. https://www.nieuwsblad.be/cnt/blcva_01714965
  4. Voir: https://www.kairospresse.be/bienvenue-en-ploutocratie-kazakhgate-afrique-reseaux-le-mr-a-tous-les-etages/?highlight=le%20dessous%20du%20kazakhgate
  5. Cf. https://be.linkedin.com/in/marina-kondrativeva-6871825 
  6. Cf. « State insecurity : can Belgium protect Eu and Nato ? » 7-10-2019 in EUobserver.
  7. « Question immobilier, nos recherches nous font découvrir qu’en 2004, Jean-Pierre Reynders, le frère de l’autre, signe comme architecte le projet d’extension du bâtiment scolaire de l’ambassade de Russie. Son bureau d’architecte, L’Atelier, ne construit pas des bungalows à Charleroi, mais préfère les complexes de luxe, au Maroc par exemple. Nos informateurs nous disent que le frère de Didier Reynders pourrait également avoir participé à des travaux dans la maison d’un des membres du trio kazakh. Mais cela ne nous regarde pas… », https://www.kairospresse.be/bienvenue-en-ploutocratie-kazakhgate-afrique-reseaux-le-mr-a-tous-les-etages/?highlight=ambassade%20de%20russie. Voir aussi Le clan Reynders, aux éditions Kennes, https://kenneseditions.com/…/uploads/2021/04/DOSSIER_PRESSE…
  8. Cf. La Libre du 24-02-2021, « Jean-Marc Meilleur, Procureur du Roi de Bruxelles, démissionne ».
Powered By MemberPress WooCommerce Plus Integration

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Se connecter