La voix au peuple

Le mot « populisme » est un mot-valise qui de tout temps a englobé tous nos mécontentements. Le Petit Robert nous dit que le populisme est « un discours politique s’adressant aux classes populaires ». Et donc ce populisme, dans ce monde nouveau — qui est en fait l’ancien, mais qui ne le sait pas encore — a-t-il un nouveau visage ? Ma réponse est clairement « non ». Le populisme aujourd’hui, en Belgique n’a pas 1 nouveau visage, il en a 12, ceux qui composent le codeco ! Nous avons donc là 12 visages qui depuis un an nient la notion même de souveraineté populaire pour la remplacer par un élitisme qui décide au nom du peuple de ce qui est bon pour lui. Soyons de bon compte, ils ne parlent pas au nom du peuple, mais au nom de l’idée qu’ils s’en font. C’est très différent ! 

« Questionner les décisions gouvernementales, avoir des débats publics et tenir les décideurs imputables » sont les piliers de la démocratie. Décider à la place du peuple de ce qu’il doit faire et penser est u...

Vous devez être abonné pour visualiser cette page.

Si vous êtes déjà abonné, veuillez-vous connecter.
Dans le cas contraire, abonnez-vous dès à présent.