Histoire de Codeco n°2

Conférence de presse du 27 novembre 2020

586 jours depuis la conférence de presse du 15 avril 2020, où nous introduisions dans la salle « une question biaisée politiquement », ce qui « n’est pas l’habitude des journalistes », dixit Sophie Wilmès. L’habitude des journalistes, c’est en effet de poser les questions que les politiciens attendent et de commenter leurs décisions, plutôt de chercher la vérité. Pas question de déranger, les médias de masse ne jouent aucunement le rôle de 4ème pouvoir, mais s’emploient à fabriquer le consentement. N’étant pas adepte de ces collusions, le pouvoir politique nous fermera les portes des conférences de presse pendant plus de huit mois. C’était sans compter sur notre détermination…

Tous les lundis ‚mercredis et vendredis, Kairos publiera les 17 conférences de presse auxquelles nous avons assisté. Plus de 20 questions restées sans réponse. En face, pas de doutes, de questionnements, de volonté de comprendre, mais une fin fixée, rigide, qui justifie tous leurs moyens.

Imaginez un seul instant si toutes ces questions avaient été débattues démocratiquement. Pensez-vous que nous en serions là aujourd’hui ?

-Alexandre Penasse : Des dizaines de milliers de chômeurs, une augmentation massive de suicides, des violences familiales exacerbées, des personnes mises à la rue, un décrochage scolaire massif, divorces, alcoolismes, violences sociales, croissance des cas psychiatriques […]

-Alexander De Croo : C’est quoi votre question ? Posez votre question ?

-AP : […] perte de repère notamment chez les jeunes totalement incapables de se projeter dans l’avenir, étudiant du supérieur rivé devant des écrans toute la journée, en dépression, paupérisés par l’absence de job […]

-ADC : Monsieur, ceci n’est pas un endroit pour […] donc vous revenez à votre question sinon…

-AP : […] afin d’évaluer le rapport coûts-bénéfices des mesures politiques prises contre le Covid : quand comptabiliserons-nous les conséquences sociales, économiques et sanitaires de ces mesures ? Ne pensez-vous pas que les effets supposés bénéfiques de vos mesures sont contrebalancés par leurs conséquences négatives ?

-ADC : Monsieur, vous savez combien de gens ont perdu la vie à cause du Covid ? Vous savez quel est le coût médical de gens qui auraient dû avoir droit à des soins qui n’ont pas eu droit à des soins ? Je pense que vous sous-estimez ou bien j’ai l’impression que vous êtes en train de nier la réalité, mais on voit que l’impact de société du côté médical de cette crise est énorme et je pense que les mesures que nous prenons sont des mesures qui sont tout à fait justifiées.

Powered By MemberPress WooCommerce Plus Integration