Gérard Lamarche, le philanthrope

Lorsque nous avons lu que Gérard Lamarche devenait responsable des initiatives philanthropiques de la famille de Pret, on a eu des doutes sur la qualité du chasseur de tête qui avait eu la brillante idée de cette sélection !(1)

Arnoud de Pret est un des principaux actionnaires du géant de la bière AB Inbev. Un philanthrope est celui qui s’occupe d’améliorer la condition matérielle et morale des hommes. Nous pensons donc qu’il y a eu une légère erreur de casting dans cette sélection, à moins que Gérard ne souhaite se racheter une place au paradis…

En effet, jusqu’à présent, Gérard ne s’est pas illustré par ses combats en matière d’altruisme et de soucis du bien pour l’espèce humaine. Gérard est surtout apparu comme l’homme de main idéal dans les conseils d’administration des sociétés dans lesquelles Albert Frère (GBL) détenait des participations stratégiques.

Deux d’entre elles attirent l’attention: le pétrolier Total et le cimentier Lafarge Holcim. Concernant Lafarge, la participation de Frère portait sur 20 % du capital. Le fleuron de cette société était sa nouvelle usine en Syrie. Celle-ci avait coûté, en 2010, 680 millions d’euros et Lafarge était dans un processus de fusion avec Holcim, à l’époque. Il a donc semblé vital au conseil d’administration de garder l’usine ouverte pendant la période durant laquelle Daesh gérait cette partie de la Syrie. Quitte à verser plusieurs millions de dollars entre 2012 et 2014 à l’état islamique et d’autres milices terroristes.

Il semblerait que l’attitude de Gérard, durant les conseils d’administration de Lafarge, a clairement fait pencher la balance dans le sens de garder ouverte l’usine à tout prix, y compris celui de financer massivement Daesh et par là même, le terrorisme. Pourtant, Gérard était présent également au conseil d’administration de Total qui avait décidé de se retirer intégralement de Syrie durant cette période, étant données les circonstances.

Cela a valu à Gérard une visite de courtoisie de la police belge au petit matin en novembre 2017, ainsi que des écoutes téléphoniques. Nous apprenons cependant que la justice belge, mondialement réputée pour son courage et son abnégation, s’oriente vers un classement sans suite(2). En effet, il est beaucoup plus facile de poursuivre les mamans des jeunes djihadistes belges partis se battre en Syrie que de chercher noise à Gérard et ses copains.

La comparaison est intéressante car les mamans ont versé des sommes peu importantes sur les comptes de leurs enfants en pensant les aider à survivre. Lafarge a versé des millions de dollars sur les comptes de l’État islamique et de leurs complices, par esprit de lucre. 

Nous conseillons cependant à Gérard de ne pas abuser des voyages. En effet, les justices françaises mais également américaines ne semblent pas avoir apprécié à sa juste valeur son attitude pendant cette période. Cela permettra sans nul doute à notre homme de profiter de sa modeste chaumière à la Baraque Fraiture. Gérard Lamarche est en effet propriétaire de l’énorme château de Bois St Jean et de centaines d’hectares dans cette région(3).

Trêve de plaisanterie, on peut une fois de plus se poser des questions sur le fonctionnement totalement pourri et inique de notre justice. A l’évidence, il y a deux poids et deux mesures. Une fois de plus, la justice française semble en meilleur état. Malgré les pressions énormes, elle vient de décider de continuer à poursuivre les dirigeants de Lafarge.

Concernant Gérard, personne n’est dupe. Il va surtout s’occuper de l’ingénierie fiscale de la famille de Pret avec pour mission d’éviter aux filles d’Arnould de Pret de payer trop d’impôts. Rôle dans lequel il est probablement compétent. Mais pourquoi Arnould de Pret prend-il le risque de ternir son nom en l’associant avec celui de Gérard ?

Et que dire du poids des morts. Il ne semble pas être le même à Paris, New York ou Bruxelles. Ceux de Maelbeek et de Zaventem, Gérard ne doit pas souvent y penser !

Notes et références
  1. Cf. De Rijkste belgen, « Gérard Lamarche conseille le family office d’Arnoud de Pret ».
  2. https://medor.coop/magazines/medor-n22-printemps-2021/le-gout-du-ciment-terrorisme-daech-syrie-djihad-lafarge/
  3. https://www.coeurdelardenne.be/diffusio/fr/visiter/patrimoine-naturel-architectural/samree/chateau-de-bois-saint-jean_TFO11682.php
Powered By MemberPress WooCommerce Plus Integration

Espace membre