Le journalisme libre existe !

Le 30 septembre 2016, dans une geste(1) qui aurait pu paraître anodine, André Linard, ancien secrétaire général du Contrôle de déontologie journalistique (CDJ, de 2009 à 2016), nomme le journalisme citoyen, pour mieux établir, une fois de plus, qu’il n’existe pas. 

Nous reproduisons ci-dessous l’entièreté de sa carte blanche, parue dans La Libre, non pas que nous voulions lui donner à nouveau une tribune, mais parce que nous pensons qu’elle révèle, outre la pensée profonde de l’auteur, tout un système médiatique où la dissidence n’a pas sa place. Ceci expliquant donc l’existence de médias libres, indépendants, citoyens… 

Péripéties, censures, peur de la dissidence, portrait clinique du journaliste… tout cela nous a inspiré ce dossier. 

Dossier réalisé par Alexandre Penasse

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est K27_10_Aurelie_Garnier_kairos2-a_coul.jpg.
Notes et références
  1. « Geste », au féminin, indique par extension de son sens premier, une « histoire glorifiant un individu, un groupe, un peuple ». Car le texte de l’ancien secrétaire général de la CDJ n’est au fond rien d’autre qu’une glorification du journalisme professionnel par la présentation – faussée – de ce qu’il ne serait pas. 
Le 30 septembre 2016, dans une geste[note] qui aurait pu paraître anodine, André Linard, ancien secrétaire général du Conseil de déontologie journalistique (CDJ, de...
Cette page aurait normalement dû être remplie de témoignages de stagiaires ou nouvelles recrues des médias dominants. Le système en a voulu autrement :...
Powered By MemberPress WooCommerce Plus Integration

Espace membre