De la télévision aux smartphones 60 ans pour éteindre les dernières fibres de notre humanité

Illustré par :

Selon Hannah Arendt, l’impérialisme européen, ce que l’on nomme aujourd’hui le colonialisme, est la conséquence de la volonté d’expansion économique de la bourgeoisie occidentale. La croissance de leurs profits avait alors besoin de nouveaux territoires et d’une « ressource humaine » alors plus accessible et plus facile à dompter. Nous étions en 1880, et les richesses ainsi que la force de travail non européennes allaient permettre la mise en place de la consommation de masse, puis du confort moderne. Pur produit du système technicien industriel, la télévision, comme l’automobile avant elle, fut d’abord destinée à l’usage unique de la bourgeoisie, tel un signe ostentatoire de richesse. Mais les possibilités d’aliénation offerte par la société marchande commençaient à poindre dans les esprits des grands industriels. C’est ainsi qu’après avoir été commercialisé en France au début des années mil neuf cent cinquante, le téléviseur, premier écran personnel, se répandit dans tous les foyers...

Vous devez être abonné pour visualiser cette page.

Si vous êtes déjà abonné, veuillez-vous connecter.
Dans le cas contraire, abonnez-vous dès à présent.