VISITE AUX « ASSISES DE L’ATTENTION », PARIS, 1er FÉVRIER 2020

Illustré par :

Qui aurait parié un kopek que l’attention, cette faculté humaine si naturelle, aurait fait l’objet d’un colloque spécifique en 2020 ? Pourtant, le 1er février, ce fut bien le cas à Paris, où les premières « Assises de l’attention » eurent lieu.

C’est l’inquiétude et la curiosité qui avaient motivé les organisateurs, un regroupement d’associations, tant envers la captation de notre attention par les géants du numérique (les GAFAM), devenue criante dans les sociétés industrialisées, qu’envers ses conséquences sanitaires, écologiques, éducatives et (non-)démocratiques. Les deux versants liés de l’attention ont été pris en compte : être capable de se concentrer et avoir des égards envers les autres et le monde en général. Parmi les anecdotes racontées, retenons celle-ci, tant elle est ahurissante : une infirmière des maternités rapportait que de plus en plus de femmes, juste après l’accouchement, lorsque leur bébé est déposé sur leur ventre, ont comme premier réflexe non de le toucher ...

Vous devez être abonné pour visualiser cette page.

Si vous êtes déjà abonné, veuillez-vous connecter.
Dans le cas contraire, abonnez-vous dès à présent.

libero sem, Curabitur vel, Phasellus eget