Ukraine et Russie : comprendre avant de juger

Illustré par :

Pascale Vanhal

La guerre en Ukraine est traitée de façon très unilatérale, dans les médias dominants : classique dichotomie des bons et des méchants ; peu de références au passé, notamment à la guerre du Donbass, qui sévit depuis 2014 ; pas plus aux opérations occidentales passées, qui éclairent celles d’aujourd’hui (Afghanistan, 1979 ; Serbie, 1999 ; Syrie, 2014 ; ...) ; silence, aussi, sur le coup d’État fomenté par les USA et qui mettra le roi de la confiserie, Viktor Porochenko, au pouvoir ; absence de référence aux milices ukrainiennes nazies, ne manquant pas de rappeler la Syrie, où, ceux qui en Occident sont des terroristes se sont transformés en rebelles modérés (financés par la CIA)... 

Pourtant, prendre en compte le point de vue de chaque acteur est essentiel, pour comprendre le présent et envisager un dialogue. On peut bien sûr le faire sans a priori et sans considérer que l’un ou l’autre serait meilleur moralement. Concernant la Russie, elle n’est sans doute ni pire,...

Vous devez être abonné pour visualiser cette page.

Si vous êtes déjà abonné, veuillez-vous connecter.
Dans le cas contraire, abonnez-vous dès à présent.

Powered By MemberPress WooCommerce Plus Integration

Espace membre