« PLUS DE LIENS… ». OUI, MAIS LESQUELS ?

Illustré par :

C’est un débat aussi vieux que la philosophie : quelle est la part de la nature et de la culture dans la détermination de nos actes ? Plus récent : quelle est la part de l’inné ou de l’acquis dans nos comportements ? La polémique s’est souvent conclue par : « Un peu des deux, avec une interaction constante entre les deux... » [note]. Aujourd’hui, sous la pression de féminismes de combat, c’est autour de la question du genre – qui serait tout et le sexe rien – que la polémique a été relancée. Sur ce sujet, Kairos a publié quelques articles qui dénonçaient des excès bien utiles aux illusions prométhéennes de certains productivistes. Cela nous a valu de solides inimitiés... Tentant de nous appuyer sur des faits, nous continuons l’exploration des bases psycho-physiologiques des comportements humains, cette fois en partant de l’ouvrage Sous le signe du lien[note] du neuropsychiatre bien connu Boris Cyrulnik.

Un des slogans favoris des objecteurs de croissance est « Moins de biens, plus...

Vous devez être abonné pour visualiser cette page.

Si vous êtes déjà abonné, veuillez-vous connecter.
Dans le cas contraire, abonnez-vous dès à présent.

sit id eleifend porta. felis facilisis Phasellus adipiscing