Pacifier en libérant la culture En Ukraine comme ailleurs 

Illustré par :

Face à des conflits comme celui de l’Ukraine, il serait bon de cultiver bien plus une idée au grand potentiel, qu’on trouve en particulier chez le poète et érudit Ján Kollár (1793-1852). Celui-ci était justement slave, né en Slovaquie, aux frontières de l’Ukraine ; dans ces régions si multiculturelles, où les peuples forment des mosaïques. Ces régions dont les difficultés intercommunautairessont instrumentalisées, si souvent, pour entraîner des conflits et justifier des interventions. (Instrumentalisations opérées par nos ennemis, bien sûr, jamais par nous, démocrates épris de paix...) Or, cette idée peut entraver ces instrumentalisations.

Ján Kollár fut inspiré notamment par les pensées de Herder sur les cultures[note], ainsi que par la Grèce antique. Il observe qu’on y trouvait une série de communautés linguistiques, interagissant et s’inspirant mutuellement[note]. Ces groupes culturels vivaient sous différents souverains (une même communauté s’étendait sur divers territoires, ré...

Vous devez être abonné pour visualiser cette page.

Si vous êtes déjà abonné, veuillez-vous connecter.
Dans le cas contraire, abonnez-vous dès à présent.

Powered By MemberPress WooCommerce Plus Integration

Espace membre