chronique/
14 octobre 2020

On ne peut pas gagner la guerre contre le coronavirus

Le journalisme libre coûte cher.

Pour faire des articles, reportages, interviews, vidéos… Aidez-nous: abonnez-vous, abonnez la famille, les amis, parlez de nous, faites un don.

Le 16 mars, dans une allocution télévisée qui aura marqué les esprits, le président français annonçait l’entrée en guerre de son pays contre un ennemi inédit, un virus inconnu, un coronavirus, officiellement dénommé SARS -CoV-2. Le ton était donné et presque tous les pays européens, certes de manière moins théâtrale, adoptaient la même posture martiale. L’objectif manifeste était de convaincre les populations de l’impérieuse nécessité de serrer les rangs derrière les états-majors gouvernementaux et d’adopter sans protester les mesures coercitives, jugées indispensables par ces mêmes états-majors. Pour crédibiliser le discours, les décideurs politiques ont créé une structure ad hoc où siègent des experts censés parler au nom de la science. En Belgique, c’est donc le Conseil National de Sécurité (CNS) qui, au long de ces derniers mois, a décidé et annoncé les règles de la mobilisation générale censée aboutir à la victoire totale sur un virus sournois et meurtrier. 

Il faut dire ...

Vous devez être abonné pour visualiser cette page.

Si vous êtes déjà abonné, veuillez-vous connecter.
Dans le cas contraire, abonnez-vous dès à présent.


Paul Lannoye

Paul Lannoye

Auteur
Christophe Nottet
Illustrateur
Paul Lannoye

Paul Lannoye
Auteur

Christophe Nottet
Illustrateur

Donec suscipit venenatis, non diam tristique odio libero

Que cherchez-vous ?

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Caché Home
Kairos44
Kairos45
Kairos46
Kairos47
Kairos48
Kairos5G
Privé
Témoignages