Mosquirix et artemisia : le double scandale !

Conférence de presse ce 28/10/2021, à Namur 

Ce 6 octobre, l’OMS a recommandé le vaccin Mosquirix pour la prévention du paludisme en Afrique chez les enfants vivant dans les régions à transmission modérée à forte. Or l’efficacité de ce vaccin est faible, elle diminue fortement avec le temps et les résultats en contexte réel de vaccination ont révélé des données de toxicité multiple, ainsi que des irrégularités éthiques, scientifiques, médicales, procédurales et juridiques dans le cadre des expérimentations et programmes de vaccination pilotes sur des centaines de milliers d’enfants africains. Cette recommandation, injustifiable sur le plan scientifique, est tout simplement inacceptable, tout comme le fut l’avis favorable de l’Agence européenne des médicaments pour une utilisation de ce vaccin chez les enfants hors UE. Cette recommandation de l’OMS pose d’autant plus question que la tisane d’Artemisia afra, plante locale et légale en Afrique, a démontré une efficacité prophylactique et une efficacité thérapeutique de plus de 90% dans des études cliniques en double aveugle et randomisées, dans une dizaine de pays africains, sans aucun effet secondaire ou toxique remarqué à ce jour.

A lire:

Powered By MemberPress WooCommerce Plus Integration

Espace membre