MAIN BASSE SUR LA VILLE

PARTIE 1 : LE DOSSIER JOSAPHAT : PAD AMBIGUÏTÉ ?

Illustré par :

Schaerbeek, samedi 25 avril. Des bulldozers et des pelleteuses viennent troubler le silence et la quiétude de la friche Josaphat, creusant une tranchée de 140m de long sur 7m de large en plein milieu d’un site naturel. Pour le président de la Région Rudy Vervoort, il s’agit de « travaux mineurs de nivellement » qui auraient simplement suscité l’émoi d’une poignée de riverains et qui ne nécessitaient pas de permis d’urbanisme. Pour continuer sur le registre de l’émotion, le ministre de la Région déplore le manque de communication autour de ces travaux qui ont « généré des réactions de grande sensibilité » de la part de certains acteurs qui n’auraient pas pu « garder leur calme et leur sang-froid»[note]. Alors quoi ? Un événement sans gravité, dramatisé par les naturalistes ? Si insignifiants soient-ils, d’après Rudy Vervoort, ces travaux de nivellement ont attiré l’attention des journalistes et le Ministre-président de la Région était loin de se douter que cette tranchée nous apparaîtr...

Vous devez être abonné pour visualiser cette page.

Si vous êtes déjà abonné, veuillez-vous connecter.
Dans le cas contraire, abonnez-vous dès à présent.

sed id libero Lorem Phasellus Nullam velit, nunc tristique Donec