LREM : La Recherche de l’Efficacité Maximum ?

Illustré par :

À défaut d’être un bon Président de la République française, après trois ans de mandat, Emmanuel Macron semble avoir un mérite, bien utile dans la politique de façade qui tend à remplacer la politique des idées qu’on faisait, bien sûr, dans le fameux monde d’avant : ce mérite, c’est une maîtrise assez grande et efficace de la communication. Il a, en outre, apparemment bien compris l’importance d’avoir des fusibles à portée de main pour les faire sauter au moment symboliquement le meilleur. Cet article n’aura pas vocation à égrener et à recenser tous les éléments (de langage) macroniens spécifiquement au cours du semestre qui s’achève, Kairos ne fait pas encore la taille de La Nouvelle Revue Française. Cette période qui s’achève semblait, jusqu’à ces derniers jours, assez maîtrisée … Du moins en façade. Histoire de cacher quelques petits grains de poussière idéologique sous le tapis d’une communication trop abondante pour être honnête.

D’abord, en termes de communication présidentie...

Vous devez être abonné pour visualiser cette page.

Si vous êtes déjà abonné, veuillez-vous connecter.
Dans le cas contraire, abonnez-vous dès à présent.