LE DÉBAT ? OUI ! (MAIS PAS AVEC DES CONTRADICTEURS)

Fin 2018, une conférence-débat avec Michel Collon aurait dû avoir lieu à Namur, dans le cadre des « Conférences du samedi ». Elle a été annulée suite à des pressions sur les organisateurs. Même chose fin 2019, dans la même ville, tandis que l’asbl Carrefour des Cultures tentait d’organiser un débat avec Jean Bricmont, Michel Collon et des représentants des médias classiques ; le désistement de ces représentants avait ôté son sens à l’événement. Pour les initiateurs de ces débats, ce n’est que partie remise. Mais ils ont du mal à convaincre leurs partenaires (dans le premier cas[note]) et les acteurs médiatiques classiques (dans le second).

Exemple des pressions évoquées, un mail adressé à l’un des partenaires des organisateurs (une librairie) disait notamment : « Je vais détruire votre image commerciale ». À quoi s’ajoutent les dénigrements habituels des conférenciers prévus, comme « complotiste », « ami des dictateurs », etc.[note]

On trouve là deux des principaux reproches lan...

Vous devez être abonné pour visualiser cette page.

Si vous êtes déjà abonné, veuillez-vous connecter.
Dans le cas contraire, abonnez-vous dès à présent.

LE JOURNALISME LIBRE COÛTE CHER.

Pour faire des articles, reportages, interviews, vidéos… Aidez-nous: abonnez-vous, abonnez la famille, les amis, parlez de nous, faites un don.

À lire ensuite