La grande manipulation

On le sait une part croissante de l'argent que les annonceurs dépensent pour nous convaincre d'acheter encore plus de leurs produits se dirige vers la publicité en ligne. Au-delà de l’assèchement des médias qui ont fait l’erreur d’aller chercher dans la pub une part importante de leurs moyens (Kairos n°46, p.19), il s’avère que sur internet, grâce à des techniques de plus en plus élaborées, on ne tente plus de séduire, on manipule.

En 2012 déjà, Facebook a mené une expérience de manipulation mentale auprès de 683.003 utilisateurs de son réseau social. Pendant une semaine, Facebook a augmenté ou diminué le nombre des messages à connotation positive ou négative lus par ses membres dans leur fil d'actualité et analysé l'effet que ces modifications provoquaient. Les analystes ont ainsi pu vérifier qu’il existe une forme de contagion des émotions : le fait de voir des gens heureux nous rend heureux, même si on ne leur parle pas directement. Inversement, voir des gens en colère met en co...

Vous devez être abonné pour visualiser cette page.

Si vous êtes déjà abonné, veuillez-vous connecter.
Dans le cas contraire, abonnez-vous dès à présent.

mattis nec lectus amet, elementum leo commodo massa