D’une épidémie gérable à une catastrophe terrifiante

Illustré par :

L’époque actuelle est un buffet aux confitures pour un anthropologue. Enfin, dans son volet positif, celui qui attise la curiosité gourmande pour les productions collectives de l’espèce humaine. L’autre est fait d’un mélange de consternation (face à la turpide médiocrité du temps) et de souffrance empathique face à celles infligées en pure perte aux catégories les plus fragiles de la population et à celle-ci dans son ensemble. 

Les données du problème sont pourtant claires : les « mesures sanitaires » imposées depuis 18 mois sont radicalement contraires à ce que l’on savait devoir mettre en œuvre pour gérer efficacement une épidémie, dont l’essence se trouve résumée dans un article de Donald Henderson (l’épidémiologiste crédité de l’éradication de la variole,) datant de 2006[note] : 

« L'expérience a montré que les communautés confrontées à des épidémies ou à d'autres événements indésirables réagissent mieux et avec moins d’anxiété lorsque le fonctionnement social norm...

Vous devez être abonné pour visualiser cette page.

Si vous êtes déjà abonné, veuillez-vous connecter.
Dans le cas contraire, abonnez-vous dès à présent.