Confinements de la liberté d’expression

Illustré par :

Nous y voici donc… au deuxième confinement, annoncé depuis des mois. Certains esprits chagrins prédisaient : « On n’y coupera pas, on n’est pas assez disciplinés, on n’est pas comme les Allemands… » Mais voici que toutes les nations européennes reconfinent, y compris l’Allemagne, avec peut-être un sentiment de s’être à nouveau fait dépasser par le virus. Certes, ce deuxième confinement est un peu plus souple que le premier, qui fut brutal, inédit et arbitraire, mais il fait toujours apparaître de cruelles inégalités de traitement, selon nos situations professionnelles et sociales. Je vous propose d’explorer différents points de vue.

Celui du virus, tout d’abord. Celui-ci devait rentrer chez lui bien sagement, comme le font tous les virus habituels. Après une première tournée mondiale retentissante au printemps, son producteur nous offre un come-back automnal triomphal. Le froid lui est favorable, comme la grippe hivernale. La question qui se pose maintenant n’est plus « Quand pourr...

Vous devez être abonné pour visualiser cette page.

Si vous êtes déjà abonné, veuillez-vous connecter.
Dans le cas contraire, abonnez-vous dès à présent.