Confinement vaccinal des esprits

Ce qui se passe aujourd’hui sous nos yeux est le résultat de mois de propagande, facilitée par une croyance aveugle dans la Science, la vaccination, et le refus de tenir compte de la réalité de terrain. Propagande qui, si elle n’avait pas eu lieu et se serait vue remplacée par de véritables débats, n’aurait pas abouti au réel que nous connaissons aujourd’hui. Nous revenons ici sur quelques moyens mis en œuvre depuis plus d’un an pour préparer les esprits au consentement. 

Pendant que des personnes jeunes et en bonne santé reçoivent des convocations pour aller se faire vacciner(1) ; que le Premier ministre est à la limite de l’injonction vaccinale en conférence de presse(2) — celles-ci ressemblant plus à des conseils d’administration de multinationales pharmaceutiques qu’à des lieux où l’on informe le peuple des décisions politiques(3) ; que l’Office National de l’Enfance envoie des pancartes « Je suis vacciné.e » à « placer dans un endroit visible » chez les professionnels de la santé ;

Que les militaires devront se faire vacciner s’ils veulent encore aller en mission ; qu’à la police, dans certains commissariats, les collègues vaccinés sont « fichés » dans le planning ; que la culpabilité est la marque relationnelle entre les générations dans le Nouveau Monde covidien ; que la pression est mise sur les forces de l’ordre et les militaires pour contrôler les gens en quarantaine ; que la Fédération Wallonie-Bruxelles s’associe à la Semaine européenne de la vaccination chapeautée par l’OMS.

Que les syndicats se plaignent du manque de dose de vaccins pour leurs enseignants ; que les médias instillent cette peur structurante depuis plus d’un an(4), leurs chiffres de contaminés étant le plus souvent suivis par un sujet sur les vaccins, créant une forme d’association poison/antidote ; que les vaccinés obtiennent progressivement des privilèges(5), malgré les mensonges flagrants du Premier ministre(6) ; que la propagande vaccinale s’invite dans la littérature enfantine. 

Que le gouvernement joint à la convocation vaccinale un encart où il est indiqué « Lorsque davantage de personnes seront vaccinées et que le virus circulera moins, les mesures pourront être assouplies » ; quand toutes publications abordant les vaccins autrement sont systématiquement censurées, même celles de personnalités scientifiques ou médicales(7) ; que le système de propagande publicitaire fournit son mobilier pour faire la réclame vaccinale ; que les panneaux publicitaires Decaux se transforment en propagande associant vaccination et retour à la vie « normale ». 

Que Jacques Mercier ou Helmut Lotti usent de leur relative notoriété pour se faire les racoleurs de Big Pharma(8).

Quand les médias introduisent, d’abord insidieusement, puis explicitement, dans les esprits l’idée de la vaccination des enfants…

Quand sournoisement, on descend dans la pyramide des âges pour arriver à l’obligation de vacciner les nouveaux-nés. Quand on « invite » les femmes enceintes à se faire inoculer un vaccin.

Quand on parle de choix tout en évoquant une « pandémie de non-vaccinés » (cf. conférence de presse du 17 septembre 2021), de liberté quand on considère que ceux qui refusent le vaccin sont égoïstes et mettent la vie des gens en danger (idem) ; qu’on refuse à ceux qui ne sont pas vaccinés d’entrer dans une fête.

Informations pour accéder à « Un air de fête », à Andenne (modifiée depuis). 

Que les médias feignent le débat, mais préparent au fait les esprits à la ségrégation sociale. 

Que les réseaux « sociaux » s’instituent en détenteurs de la vérité, censurent ceux qui n’y souscrivent pas, alors qu’ils sont en partie financés par des multinationales pharmaceutiques, et collaborent avec les gouvernements, qui font la même chose. 

Quand l’accord pour se faire injecter la première et la deuxième dose permet vicieusement de générer l’obéissance automatique et d’amener le sujet à accepter la troisième dose (et la quatrième, cinquième…).

Qu’un groupe de psychologues utilisent ses connaissances théoriques des mécanismes de manipulation des masses pour conseiller le gouvernement afin que la population accepte la vaccination et le Covid Safety Pass. En somme: que des experts disent à des politiques comment mentir aux masses pour arriver à leurs fins. 

Rapport 34: « Les mesures bénéficient-elles encore d’un soutien dans les différentes régions? » Le baromètre de la motivation. Auteurs: Olivier Klein, Olivier Luminet, Sofie Morbée, Mathias Schmitz, Omer Van Den Bergh, Pascaline Van Oost, Marteen Vansteenkiste, Joachim Waterschoot, Vincent Yzerbyt. 

Quand on attire les jeunes en faisant venir des DJ dans un centre de vaccination.(9)

Quand on « exclut à vie » ceux qui créent une œuvre afin de susciter la réflexion.

Quant tout ce qui ne rentre pas dans le discours officiel est systématiquement occulté, dénigré, censuré… 

Quand on interdit pendant des mois à un journaliste de rentrer dans une conférence de presse parce qu’il a posé la question « biaisée politiquement » (dixit Wilmès(10)).

Que veut encore dire « liberté vaccinale » ou « consentement libre et éclairé » ? Que veut encore dire liberté? 

Et comment peut-on traiter de complotistes ceux qui dénoncent cette situation? 

L’obligation c’est le choix

La contrainte c’est la liberté

L’obscurité c’est la lumière

L’ignorance c’est la pensée

Il est inévitable de se poser la question : « Et si toute cette gestion sanitaire incompréhensible, pour ne pas dire catastrophique, n’avait été orchestrée que pour en arriver là : vacciner la population mondiale »(11)

Nous avons la réponse.

  1. L’auteur de ce texte notamment…
  2. « D’abord, faites-vous vacciner ! Si vous recevez une invitation pour vous vacciner, mais prenez le rendez-vous au plus vite que possible. Y’a rien qui peut-être plus urgent aujourd’hui de vous faire vacciner le plus rapidement possible. Vous faire vacciner, pour vous protéger, pour retrouver votre liberté, mais surtout pour donner la liberté à nous tous ; parce que c’est le taux de vaccination qui est en fait déterminant pour donner de la liberté à l’entièreté de la population, aussi à des gens qui ne sont pas encore vaccinés. Voir à partir de 8.26 : https://www.youtube.com/watch?v=lRX59lwwzns
  3. Ce qui n’est pas accidentel, comme l’a dit Jacques Attali : « L’Histoire nous apprend que l’humanité n’évolue significativement que lorsqu’elle a vraiment peur (..) La pandémie qui commence pourrait déclencher une de ces peurs structurantes. »
  4. J Attali L’Express 06/05/2009  (Note : H1N1)
  5. En Slovaquie notamment, les vaccinés peuvent changer de région sans être soumis à l’obligation de test.
  6. Voir https://youtu.be/9kWuLf68aBc
  7. Les interviews de Yves Gailliez ou Christophe De Brouwer, sur You Tube.
  8. https://www.jemevaccine.be/
  9. https://www.kairospresse.be/au-heysel-on-vaccine-les-jeunes-a-renfort-de-dj/
  10. https://www.kairospresse.be/il-est-de-ces-choses-que-le-pouvoir-ne-peut-entendre-chronologie-dune-censure-detat/?highlight=biais%C3%A9e%20politiquement
  11. Cf. « Big pharma démasqué », de Xavier Bazin.