CLAP DE FIN

Illustré par :

Impossible de savoir, au jour et à l’heure de la rédaction de cette chronique, si le confinement général aura été levé, si le vilain virus s’en sera allé sous d’autres cieux – le plus loin possible dans l’azur, on ne peut que le souhaiter – et si cette longue période d’incertitudes, de craintes de toutes sortes, fondées ou non, aura pris fin. En tout état de cause, une chose est sûre : ce long moment aura été l’occasion pour beaucoup d’entre nous d’y aller, sur les réseaux sociaux, là où se sont tenus de belles discussions et de réels échanges, de considérations qui vont toutes – exceptions faites des sempiternelles bêtises et futilités qu’on aura encore dû subir – dans le même sens et que l’on trouvera très certainement ici même, sous d’autres plumes que la mienne (qui fait ce qu’elle peut).

On pourrait résumer ces échanges et ces souhaits par cette formule, rude et sans appel, certes, mais qui dit bien ce qu’elle veut dire : « Les conneries, c’est terminé, on passe à autre chose ...

Vous devez être abonné pour visualiser cette page.

Si vous êtes déjà abonné, veuillez-vous connecter.
Dans le cas contraire, abonnez-vous dès à présent.