Au nom de la science … quelle science ?

Illustré par :

Depuis de longs mois, le coronavirus SARS-Cov19 s’est imposé dans notre vie. À ce jour, on peut dire que nous vivons un véritable bouleversement du vivre ensemble au nom d’un impératif sanitaire martelé sans répit par les responsables politiques et les experts médiatisés.

Les gouvernements européens ont tous, à des degrés divers, adopté des mesures restrictives de nos libertés visant à juguler l’épidémie ou en tout cas à maîtriser son évolution. Ces mesures ont été dans notre pays parmi les plus contraignantes, avec un bilan global qu’il serait pourtant difficile de considérer comme probant. Ce n’est pas faute d’avoir écouté les experts. Toutes ont en effet été décidées non par le gouvernement mais par un Conseil national de sécurité où siègent des médecins experts, épidémiologistes, virologues et autres spécialistes des maladies infectieuses.

Comme le proclame avec assurance notre ministre de la Santé, les décisions reposent donc sur la science. Même si cette affirmation est un...

Vous devez être abonné pour visualiser cette page.

Si vous êtes déjà abonné, veuillez-vous connecter.
Dans le cas contraire, abonnez-vous dès à présent.