article/
27 janvier 2019

INTERVIEW D’UNE “CO-ORGANISATRICE” DES MANIFESTATIONS POUR LE CLIMAT, JEUDI 24 JANVIER.

Le journalisme libre coûte cher.

Pour faire des articles, reportages, interviews, vidéos… Aidez-nous: abonnez-vous, abonnez la famille, les amis, parlez de nous, faites un don.
  1. Si l’on veut croire en des possibilités inédites de luttes et de possibles convergences, indispensables en ces périodes plus que troubles, nous savons la construction d’une conscience subversive essentielle, commençant notamment par réaliser qu’il ne faudra plus “tout attendre de nos dirigeants”. Nous pensons plutôt qu’il ne faut plus rien attendre d’eux.Par ailleurs, le pouvoir fera tout pour récupérer ces mouvements, les digérer, cherchant et encourageant les leaders arrivistes qui l’auront compris, comme en 68. “Changer le climat” impliquera de rompre avec un système et ses serviteurs les plus zélés, qui ne vivent que pour l’accumulation et la croissance des profits. https://youtu.be/tSN_bwDqHXY
id, venenatis sem, elit. ipsum et, mattis