chronique/
12 octobre 2018

Grenades Vertes

Guerilla Gardenning !

Le journalisme libre coûte cher.

Pour faire des articles, reportages, interviews, vidéos… Aidez-nous: abonnez-vous, abonnez la famille, les amis, parlez de nous, faites un don.

Dans chaque édition de Kairos, la Foire aux Savoir-Faire vous proposera l’une de ses recettes.

La foire aux savoir-faire a pour objectif de donner le goût et les techniques de *faire par soi-même* pour le plaisir d’apprendre, d’exercer sa créativité, d’adoucir son impact sur l’environnement et d’ajuster sa consommation à ses besoins. Le plus possible les recettes qu’elle propose lors de ses animations, qui sont toutes reprises sur son site, sont à base de récup’. Ses ateliers sont ouverts à tous, dans un esprit collaboratif et expérimental ils laissent à chacun la possibilité de venir faire une réparation, un objet, tester une recette, en inventer une, en utilisant les outils et le matériel de récup’ mis à disposition.

Toutes les infos sur :
www.foiresavoirfaire.org

Les grenades vertes (seeds Bomb en anglais) sont des petits projectiles bourrés de graines capables de revégétaliser des espaces en friche ou abandonnés.

L’idée est apparue dans les années 70 dans de nombreuses métropoles au Canada, aux Etats-Unis, en France, au Japon… là où des espaces urbains étaient inaccessibles au public et pourtant inoccupés et laissés à l’abandon. Spéculation foncière, incurie des propriétaires, inactions des services publiques, quelle qu’en soit l’origine les habitants des quartiers veulent affirmer que les questions d’urbanisme sont l’affaire de tous, reprendre en main la gestion des espaces de leur quartier et convaincre que des cités plus vertes, plus végétales sont plus agréables à vivre. On appelle cela Guerilla Gardenning ! !

Pour en savoir plus :
> en anglais : http://www.guerrillagardening.org
> un forum en français : http://guerillagardeningparis.xooit.fr

recette

Etape 1 :
Faire une petite galette en argile, puis lui donner une forme de bol.

Etape 2 :
Mettre à l’intérieur un mélange terreau compost

Etape 3 :
Y disposer un mélange de graines de votre choix.

 

Notre truc à nous : dans le compost nous faisons bien attention à y inclure les oeufs de vers de terre (dans chaque boule, 3 à 6 vers peuvent en sortir), car souvent les terres abandonnées depuis longtemps ne sont plus très vivantes et y réintroduire des vers permet de relancer tout un processus d’amélioration du terrain : aération de la terre, décomposition des matières organiques, etc.

Aenean non et, at Donec diam adipiscing Curabitur leo dapibus id, venenatis