5G, ÉLECTROSMOG ET SANTÉ

Illustré par :

Les promoteurs de la 5G, qui sont nombreux dans le monde industriel et le monde politique, proclament que si les limites d’exposition aux CEM (champs électromagnétiques) de l’OMS/ ICNIRP[note] sont suivies, il n’y a pas d’effet sanitaire à craindre. Comment ces limites ont-elles été établies ? Il faut remonter aux années 1980 où des expériences ont été menées pour évaluer « l’effet thermique immédiat » des micro-ondes (MO) et des radiofréquences (RF)[note] sur les êtres vivants, celui-là même qui est utilisé dans le four bien connu. C’est l’observation du comportement de rats de laboratoire exposés à ces radiations qui a servi de critère et au calcul de ces limites, qui n’ont donc été conçues que pour nous protéger de l’échauffement et des brûlures provoqués par ces ondes.

Se satisfaire de ces limites, c’est ignorer des décennies de recherche scientifique montrant les effets biologiques et sanitaires des micro-ondes, à des niveaux très inférieurs de ceux auxquels les effets thermiq...

Vous devez être abonné pour visualiser cette page.

Si vous êtes déjà abonné, veuillez-vous connecter.
Dans le cas contraire, abonnez-vous dès à présent.