20 ans de décroissance : ébauche d’un bilan

Illustré par :

La décroissance a 20 ans. Le projet a pris forme en France, entre un numéro dédié de la revue Silence en février 2002, le colloque de La Ligne d’horizon à l’UNESCO « Défaire le développement, refaire le monde » en avril, celui de Casseurs de pub à Lyon en septembre sur la décroissance, suivi du lancement du journal éponyme. Après un démarrage en fanfare, en partie due à la curiosité des médias et à la canicule de l’été 2003, le mouvement a connu une éclipse médiatique, tout en poursuivant son chemin de façon souterraine, en particulier au-delà de l’hexagone. La pandémie et l’urgence climatique aidant, la décroissance a refait surface ces derniers temps et s’est invitée dans le débat politique français en vue des élections présidentielles de 2022. Revendiquée pour la première fois par une candidate, aux primaires des écologistes, elle constitue désormais une proposition face à laquelle tous les responsables politiques sont forcés de se situer, ne serait-ce que pour rejeter avec horreur...

Vous devez être abonné pour visualiser cette page.

Si vous êtes déjà abonné, veuillez-vous connecter.
Dans le cas contraire, abonnez-vous dès à présent.

Powered By MemberPress WooCommerce Plus Integration

Espace membre