Notre bon droit… ne se négocie pas

Notre Bon Droit (NBD) naît de la rencontre entre Isabelle, une infirmière de Pont-à-Celles, et Stella, une juriste de droit européen vivant à Bruxelles. Isabelle, qui nous a accordé cet entretien, s’était rendu compte dès la fin mars 2020 du décalage abyssal entre les discours alarmistes du gouvernement, relayés tels quels voire amplifiés par les médias, et la réalité de terrain : « Où est la pandémie ?! ». Très vite, elle s’insurge contre le climat de peur visant à faire accepter aux citoyens la batterie de mesures attentatoires à leurs libertés fondamentales. Tant dans son milieu professionnel que sur les réseaux sociaux, elle s’efforce de rassurer quant à la nocivité réelle mais limitée du virus, et d’alerter contre la dérive sécuritaire. Pour sa part, Stella dresse le même constat au niveau européen, où, elle remarque un autre phénomène inquiétant : à quelques exceptions près — dont la Suède —, la majorité des États membres de l’Union européenne débitent, « à la virgule près »...

Vous devez être abonné pour visualiser cette page.

Si vous êtes déjà abonné, veuillez-vous connecter.
Dans le cas contraire, abonnez-vous dès à présent.

Powered By MemberPress WooCommerce Plus Integration