Nos enfants ne peuvent pas être les cobayes de l’industrie pharmaceutique

Communiqué de presse du 18 mai 2021 de GRAPPE

La campagne de promotion d’une vaccination généralisée contre la Covid-19 s’intensifie au prix de la plus élémentaire prudence quant à ses conséquences potentielles pour la santé publique.

Les messages insistants favorables à la vaccination des enfants se multiplient. Ainsi on apprend que l’Ordre des médecins d’Allemagne préconise la vaccination obligatoire pour les enfants à partir de la crèche dès la rentrée scolaire 2021-2022.

Nous estimons qu’il est temps de lancer un appel à la raison aux Autorités de Santé belges et au gouvernement.

Rappelons tout d’abord que les vaccins actuellement administrés aux adultes sont des vaccins expérimentaux pour lesquels les essais cliniques de phase 3 sont en cours. C’est ce qui explique que ces vaccins ne bénéficient à ce jour que d’une autorisation provisoire de mise sur le marché. Autrement dit, tous ceux qui se font vacciner aujourd’hui participent pour la plupart sans en être conscients à une campagne d’essais de niveau mondial.

La réalité d’aujourd’hui est que de nombreuses questions restent sans réponse scientifiquement étayée quant à l’innocuité, l’efficacité et même l’utilité de la vaccination anti-covid telle qu’elle est d’ores et déjà massivement pratiquée.

Sur l’innocuité des vaccins.

  • Les risques de coagulopathie potentiellement mortelle, d’ores et déjà répertoriés aux Etats-Unis dans le système de notification des effets indésirables VAERS et dans son équivalent européen, Eudravigilance ont été minimisés à tort par les autorités de santé.
    Dès le 10 mars, l’association «   Doctors for covid ethics  » a interpellé en vain l’EMA (European Medicines Agency) à ce sujet et réclamé le retrait de l’approbation d’utilisation des vaccins génétiques, tous mis en cause(1).
  • Par ailleurs, il existe des raisons crédibles de croire que ces mêmes vaccins sont susceptibles d’altérer la fertilité, la gestation et la reproduction. Une enquête approfondie à ce sujet mérite à tout le moins d’être menée avant de prendre le risque de stériliser une génération entière(2).
  • Enfin, il existe un autre effet potentiellement dévastateur de la vaccination, l’évasion immunitaire, qui entraîne la création de mutants lesquels ont deux effets potentiels, celui d’infecter une population plus jeune et celui de provoquer plus de décès qu’en l’absence de vaccination(3),(4).

Sur l’efficacité des vaccins

On sait que, du moins pour la souche initiale du virus et les premiers variants apparus, le risque de covid grave pour les jeunes et plus encore pour les enfants est très faible. Le critère d’efficacité essentiel serait donc celui de la réduction de la transmission du virus par les personnes contaminées.

Or, les essais mis en œuvre par les producteurs de vaccins n’ont pas été conçus pour mesurer la réduction du risque de transmission(5). On ne sait donc pas si les vaccins empêchent cette transmission ou la réduisent de manière significative.

En outre, si on peut espérer que la majorité des personnes vaccinées se rétabliront sans séquelles, on ne peut prédire combien développeront une pathologie immunitaire différée.

Contrairement aux déclarations optimistes de la plupart des experts les plus médiatisés, on n’a pas la certitude que les vaccins actuels sont vraiment efficaces.

Sur l’utilité des vaccins.

Le risque de mortalité par la Covid 19 pour les enfants est de l’ordre de 0,002 %. Il est donc totalement injustifié de vacciner les enfants et même les adolescents contre une maladie qui ne les menace pas.

Sauf à considérer qu’il est moralement acceptable de faire jouer le rôle de cobayes à des enfants, sans qu’ils puissent en attendre un avantage pour leur santé, nous déclarons que la vaccination des enfants contre la Covid 19 doit être proscrite et qu’il est du devoir des parents de la refuser

Pour le Grappe
Pierre Stein, président
Paul Lannoye, docteur en sciences physiques

Grappe ASBL – Rue Raymond Noël 100 – 170 Bois de Villers
081 23 09 69
www.grappebelgique.org info@grappebelgique.org

  1. https://dortors4covidethics.medium.com Lettre ouverte urgente de médecins et de scientifiques à l’Agence européenne des médicaments concernant les problèmes de sécurité des vaccins Covid-19 – 10 mars 2021.
  2. Dr Janci Chunn Lindsay, biologiste moléculaire et toxicologique. Audition devant le Comité consultatif Vaccination des CDC à Atlanta. www.jennifermargulis.net
  3. Idem.
  4. Vanden Bossche, G https://dryburgh.com/wp-356content/uploads/2021/03/GeertVandenBosscheOuvertLettreOMSMars62021.pdf
  5. Idem.

dolor ut facilisis consequat. mattis id, velit, risus. commodo adipiscing sed Donec