« Mort » pour l’hôpital… Vivant aujourd’hui

Edmond, 86 ans, a été pris en charge « Covid sévère » à l’hôpital. Très vite, on appelle la famille pour lui dire qu’il n’y en a plus pour longtemps. L’équipe de David Bouillon réalise alors une opération commando pour récupérer le patient, avec l’accord de la famille. En quelques jours, il est sain et sauf. Des dizaines de milliers de patients auraient pu bénéficier de ce traitement et vivre. Peut-on parler d’instances politiques responsables d’homicides volontaires, sachant qu’ils ne voulaient entendre rien d’autre que la « solution vaccinale »…

LE JOURNALISME LIBRE COÛTE CHER.

Pour faire des articles, reportages, interviews, vidéos… Aidez-nous: abonnez-vous, abonnez la famille, les amis, parlez de nous, faites un don.

À lire ensuite

Powered By MemberPress WooCommerce Plus Integration

Espace membre