Métro-boulot-conso…caveau, le reste est sans importance

Transports publics et artères commerçantes bondés, à côté de théâtres, restos, bars, coiffeurs, cinés… vides. Le Premier ministre ne répondra pas à notre deuxième question lors de la conférence de presse de ce 22 janvier, mais nous entendons que se déplacer — pour consommer et travailler — est « essentiel », comme certains commerces (supermarchés comme magasins de fringues, de Hi-Fi ou de smartphones…), mais pas la culture, la réflexion, les rencontres, la convivialité.

Il ne nous répond pas, il ne peut pas nous répondre, il ne sait rien répondre. Que dire face au deux poids deux mesures, face à l’injustice, face à la réalité d’une mortalité très basse due au covid, d’une diminution des malades, alors que les politiques maintiennent des mesures qui détruisent l’économie et la société dans son ensemble?

La troisième question sera impossible… « Vous en avez déjà posé deux »…

Soutenez la presse libre, afin d’être assez nombreux pour empêcher qu’elle soit muselée.