Made in prison

La prison ne « resocialise » pas, on le sait. Elle ne fait que punir, on le sait aussi. Et pour longtemps.

Mais derrière le voile de la solution qui n’en est pas une, elle commence aussi à devenir des plus attrayantes pour les entreprises qui ne veulent pas faire le déplacement jusqu’au Bangladesh. La prison pousse donc sa logique jusqu’à l’absurde comme instrument de gestion de la misère que les États créent.

Vous ne nous croyez pas ? Écoutez plutôt l’appel qu’on a donné à l’  »opérateur de travail pénitentiaire » Cellmade :

http://microouvert.be

Montage et son par « Micro Ouvert »