Contribution extérieure

Lettre à l’Ordre des Médecins du Hainaut — Alain Colignon

Monsieur Jacques BRUART
Président de l’Ordre des Médecins du Hainaut

Nivelles, le 21 janvier 2022

Monsieur le Président,

Je me suis soumis à l’interrogatoire mené par le docteur Van Mullem le 18 janvier 2022 à 20 heures et j’ai pu constater à quel point l’Ordre, dans ses recommandations, dans ses points de vue, dans ses interprétations, oubliait l’intérêt du patient au profit d’une soumission servile aux ordonnances martiales d’un exécutif compromis.

Je ne puis souffrir de voir des patients, chassés par leur généraliste, rejetés par les institutions hospitalières, bannis, abandonnés à eux-mêmes sous couvert d’un paracétamolothérapie inepte. J’ai honte pour ma profession de voir dans mon pays des malades désespérés, livrés à l’angoisse de la solitude. Quand j’observe ce que nous sommes devenus, j’entends résonner les vers de Vigny :
           « Malgré ce grand nom d’homme, que j’ai honte de nous, débiles que nous sommes « !

De très nombreux médecins sont des déserteurs mais ils n’ont quitté leur poste qu’avec la bénédiction de l’Ordre. Que dis-je avec l’ordre de l’Ordre et sous la menace de sanctions sévères !

Eh bien… parlons-en donc.

J’ai déclaré avec opiniâtreté à la commission d’instruction m’être opposé dans mon cabinet et dans mes communications publiques, à toutes les directives ordinales ou légales, qui me paraissaient immorales, illicites ou simplement idiotes. J’avais du pain sur la planche !

En conséquence…

Je n’ai jamais porté le masque devant mes patients sauf quand j’estimais être un danger pour eux ou qu’ils présentaient un danger de contamination pour moi. Je les ai invités à ne le porter que dans les mêmes conditions. Dans ce cas je leur expliquais la raison de ce torchon grotesque qui couvrait le massif facial et la façon de le porter. ils comprenaient. Faire de la médecine, c’est communiquer, écouter, se faire comprendre… j’ai laissé le masque aux froussards.

J’ai prescrit les traitements ambulatoires précoces, dès le début, je les prescris encore et je les prescrirai demain parce que je sais qu’ils sont efficaces que cela plaise ou non au docteur Gérard. La science vraie, pas celle des stars, me donne raison tous les jours.

J’ai publiquement condamné le plan de vaccination tel qu’il a été proposé par le gouvernement et je conseille publiquement à tout le monde, sans exception et formellement, de refuser de se soumettre à ce simulacre de médecine, guidée par des intérêts obscurs. Je les invite à se confier, avant de prendre une décision, à un médecin sérieux. Je l’affirmerai haut et fort ! Une vaccination, cela ne s’organise pas dans les salons de la rue de la Loi ni dans les conclaves obscurs d’éminences aussi grises que leur âme.

J’affirme que l’Ordre est sous contrôle… L’Ordre a quitté le navire…

Voilà, je crois avoir vidé mon sac.

Etant donné que j’ai toutes les qualités requises pour faire un bon petit coupable, je vous demande, Monsieur le Président, de faire diligence (une fois ne serait pas coutume) pour assurer la rédaction du PV d’audition dans les plus brefs délais. Vous veillerez ensuite à m’inculper dans la foulée, afin que je comparaisse au plus vite devant le Conseil où je serai confronté à mes « juges ».

Je leur promets bien du plaisir…

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, mes salutations confraternelles. 

Alain Colignon

Powered By MemberPress WooCommerce Plus Integration

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Se connecter