Les autres conflits d’intérêts

« Par rapport aux décisions que vous prenez maintenant [concernant les mesures COVID], quelle légitimité démocratique y a-t-il à prendre ce genre de décision quand la plupart des membres qui décident et qui réfléchissent font partie des multinationales et de la finance? » : cette question fut celle du rédacteur en chef de Kairos, le 15 avril 2020[note], à la Première ministre Sophie Wilmès, un mois après le début du premier confinement. Une question qui lui valut automatiquement l’étiquette de « complotiste » dans la presse[note], et une interdiction, 9 jours plus tard, d’assister à la conférence de presse du Conseil national de sécurité qui se réunissait pour examiner les modalités du déconfinement progressif. 

Pourtant, la question des conflits d’intérêts est pertinente dans une démocratie ! En Belgique, dans le domaine de la santé, cette question est traitée (suite aux accusations de conflits d’intérêts visant l’OMS à l’occasion de l’épidémie de grippe H1N1 !) par le Servic...

Vous devez être abonné pour visualiser cette page.

Si vous êtes déjà abonné, veuillez-vous connecter.
Dans le cas contraire, abonnez-vous dès à présent.

LE JOURNALISME LIBRE COÛTE CHER.

Pour faire des articles, reportages, interviews, vidéos… Aidez-nous: abonnez-vous, abonnez la famille, les amis, parlez de nous, faites un don.

À lire ensuite

Powered By MemberPress WooCommerce Plus Integration

Espace membre