Le silence des pantoufles…

Lettre de notre avocate à l’Association des Journalistes Professionnels — 16.02.22

Chers membres de l’AJP, 

Tout d’abord, je m’étonne, avec regret, de votre mutisme quant à mes précédents envois.

Bien plus encore, le fait que des journalistes se fassent désormais arrêter administrativement ne semble manifestement pas non plus émouvoir votre institution, ce qui m’apparaît comme tout aussi surprenant.
Pour information, voici ce qui a pu être filmé hier, au cas où vous seriez tous passé à côté de cette information (…) :

Dans le même ordre d’idées, un des journalistes du média Vécu subissait une autre arrestation (plus musclée) le 23 janvier dernier.

Toutes les images et séquences sont disponibles sur les différentes publications des médias concernés et celles-ci sont souvent diffusées à foison, et en boucle.

Dès lors, merci d’avance de me préciser pourquoi l’AJP ne se mobilise pas davantage face à pareille dérive autoritaire et surtout, pourquoi il semble désormais loisible de bafouer la liberté de presse dans notre Royaume sans qu’aucun écho ne s’en fasse ressentir ? Cautionnez-vous réellement ces faits ?

Qui ne dit mot consent et le silence est, en ce sens, lui aussi une réponse en soi.

Pour votre parfaite information, des plaintes auprès du Comité P et auprès d’un juge d’instruction sont déjà en cours. Mes clients réclament néanmoins un minimum de soutien (et de respect) de leurs pairs, sans nulle discrimination. Je me tiens bien entendu disponible pour tout renseignement complémentaire. 

Je vous prie de croire, Mesdames, Messieurs, en l’assurance de ma respectueuse considération et vous remercie d’avance pour les suites qui seront réservées à la présente. 

Sentiments dévoués, 

Powered By MemberPress WooCommerce Plus Integration

Espace membre