LE SCANDALE DU KAZAKHGATE : INTERVIEW DE NICOLAS ULLENS (3/4)

A l’instar d’autres grandes affaires belges, comme celles du déménagement de la police fédérale ou des fonds libyens, la scandaleuse saga dite du Kazakhgate, n’avance pas judiciairement. Sa clôture aurait même été scellée avec la mort d’Armand De Decker. Pourtant, tous les indices sont réunis et mènent à nouveau à Didier Reynders, qui a pris ses fonctions de commissaire européen à la justice et à l’État de droit ce 1er décembre 2019.

La nébuleuse mafieuse politico-économique belge exige de traiter de nombreuses informations. Or, nous manquons de moyens humains et financiers. Soutenez la presse libre, pour continuer à être informé, la presse de masse ne fera pas notre travail : https://www.kairospresse.be/abonnement

mattis lectus mattis ipsum vel, accumsan nec quis nunc id consectetur facilisis