LE DANGER D’UNE DÉRIVE SECTAIRE

Après un rappel de la définition générale de la notion de « santé » et de son application à la situation pandémique actuelle, Corine De Haes nous invite à réfléchir aux conséquences pour nos démocraties d’un fonctionnement de type « sectaire » de plus en plus affirmé.
L’enfermement physique et psychologique, l’existence d’un clivage structurel et moral, l’apparition d’une nouvelle normalité ou encore l’absence de débats en sont les signes déjà bien concrets.

Un appauvrissement de la diversité de la pensée en faveur de son uniformisation qui n’est pas sans danger pour les citoyens.

risus. Aenean dictum efficitur. facilisis Nullam ut ipsum lectus quis vel,