L’arbitraire de la définition d’ “essentiel” – Les politiques au-dessus des lois

Nous étions encore présents ce vendredi 22 janvier lors de la conférence de presse suivant le Comité de concertation. Nous avons pu poser deux questions. La première portait sur les critères sur lesquels reposait la définition de service “essentiel”, et si la fête de nouvel an de l’Open Vld était à ce titre essentielle(1).

Écoutez la “réponse” du Premier ministre : ils n’ont rien à se reprocher, tout a été fait selon les règles en vigueur. C’est tout simplement un mensonge : pas de masques, pas de distanciation, pas de respect de la bulle, concert dans un lieu fermé… Pour ceux donc qui voudraient organiser un soirée avec concert, sans masque, avec zakouzkis et mousseux, pas de problème. Ce qui est très significatif dans ces passe-droits qu’ils s’octroient, c’est qu’on peut y voir le fait qu’ils ne croient pas eux-mêmes aux dangers dont ils disent vouloir nous protéger : ils n’ont pas peur d’attraper le coronavirus !

La troisième question sera impossible… “Vous en avez déjà posé deux”…(2)

  1. https://www.dhnet.be/…/la-fete-de-nouvel-an-de-l-open…
  2. Deux vidéos suivront : la première avec la seconde question, la troisième où l’on voit comment le journaliste de Kairos se fait éconduire.
mi, elit. Curabitur felis dictum ultricies ut mattis quis, Praesent