La nouvelle médecine

Un des nombreux témoignages que nous recevons à la rédaction de Kairos, révélant ce qui se déroule dans les arcanes des hôpitaux, loin du spectacle médiatique.

« Je suis non injectée. J’ai fait le covid en octobre 2020.  Un peu de fièvre, perte de goût, pas de fatigue. Même pas une grippette.
Ce jeudi 14 avril en toute fin de journée, je commence de la température et un mal à la gorge. Je fais 38.8° au milieu de la nuit. Comme je travaille en tant qu’administrative en maison de repos, je n’irai pas travailler le vendredi et j’appelle mon médecin traitant.
- Quels sont vos symptômes ? 

-Très mal à la gorge et fièvre.

- Vous n’avez pas fait un test rapide ?

-Euh…non.

- Venez me voir ce soir à 18H10 .

- OK, parfait. 

- Attendez, mais vous n’êtes pas vaccinée et il y a 9 cas positifs dans votre institution. Ne venez pas, je vous envoie faire un test PCR. Prenez du Dafalgan 3 fois par jour. On se recontacte mardi après le week-end de Pâques. De toute façon, si c’est une grippe on ne donne rien et si c’est le covid c’est pareil !

Ce matin, plus que 37,6 de température mais les maux de gorge sont toujours très douloureux à la déglutition, surtout la nuit. J’ai badigeonné mes amygdales avec une préparation du pharmacien, qui m’avait été prescrite quand j’étais petite car je faisais des angines à la pelle. Le coton était jaune et rouge de sang.  Mes amygdales sont à vif !

Conclusions :

1/ Je n’ai pas été vue par mon médecin qui aurait pu voir tout de suite que je faisais une angine et me prescrire ce qu’il fallait; test positif ou non ! 

2/Cette démarche d’envoyer les non injectés symptomatiques (peu importe quels symptômes) va faire remonter la courbe Sciensano des positifs non injectés. Je ne suis pas du tout sûre de la fiabilité de ces tests ! On peut leur faire dire ce que l’on veut, personne ne vérifie. Je suis donc positive au covid pour la 2ème fois.

Deux ans de galère et on en est toujours au même point ! Je vous remercie de toute votre attention et du combat que vous menez pour nous tous. On ne lâche rien.
Merci aussi pour le Doctothon sur les effets secondaires.
Beau week-end de Pâques ! »

I.

LE JOURNALISME LIBRE COÛTE CHER.

Pour faire des articles, reportages, interviews, vidéos… Aidez-nous: abonnez-vous, abonnez la famille, les amis, parlez de nous, faites un don.

À lire ensuite

Powered By MemberPress WooCommerce Plus Integration

Espace membre