Histoire de Codeco n°9

Conférence de presse du 24 mars 2021

602 jours depuis la conférence de presse du 15 avril 2020, où nous introduisions dans la salle « une question biaisée politiquement », ce qui « n’est pas l’habitude des journalistes », dixit Sophie Wilmès. L’habitude des journalistes, c’est en effet de poser les questions que les politiciens attendent et de commenter leurs décisions, plutôt de chercher la vérité. Pas question de déranger, les médias de masse ne jouent aucunement le rôle de 4ème pouvoir, mais s’emploient à fabriquer le consentement. N’étant pas adepte de ces collusions, le pouvoir politique nous fermera les portes des conférences de presse pendant plus de huit mois. C’était sans compter sur notre détermination…

Tous les lundis, mercredis et vendredis, Kairos publiera les 17 conférences de presse auxquelles nous avons assisté. Plus de 20 questions restées sans réponse. En face, pas de doutes, de questionnements, de volonté de comprendre, mais une fin fixée, rigide, qui justifie tous leurs moyens.

Imaginez un seul instant si toutes ces questions avaient été débattues démocratiquement. Pensez-vous que nous en serions là aujourd’hui ?

Retranscription :

-Alexandre Penasse : Le 27 novembre, je vous avais posé une question pour laquelle je n’avais pas obtenu de réponse. Pouvez-vous chiffrer les coûts humains socio-économiques de vos mesures Covid par rapport à ces bénéfices ? Je trouve ça important vu ce que vont subir les Belges maintenant pendant un mois et je voudrais quand même ajouter que d’un point de vue psychologique, les soins de santé de psychiatrie sont débordés et j’ai l’impression que ce qui se passe est gravissime.

-Alexander De Croo : En tout cas Monsieur, moi je constate que vous êtes ici, donc on ne vous a clairement pas interdit de venir et vous avez l’occasion de poser des questions, donc je ne vois pas très bien ce que vous voulez dire. Le coût ! Estimer un coût humain, c’est difficile. Mais il y a quand même 22.000 personnes qui sont décédées à cause du Covid. Des gens parfois âgés, mais parfois des gens très jeunes aussi… Et certains pays qui avaient pensé à un moment donné que des mesures n’étaient pas nécessaires, à un moment donné, ils ont quand même pris des mesures. On fera l’analyse après de quel a été le coût global de la pandémie Covid et si les mesures qu’on a prises étaient les bonnes mesures ou pas. Mais faire l’évaluation maintenant en pleine crise, je pense que c’est un peu difficile. La question que vous posez est clairement une question qui sera répondue à un moment donné.

LE JOURNALISME LIBRE COÛTE CHER.

Pour faire des articles, reportages, interviews, vidéos… Aidez-nous: abonnez-vous, abonnez la famille, les amis, parlez de nous, faites un don.

À lire ensuite

Powered By MemberPress WooCommerce Plus Integration

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Se connecter