Histoire de Codeco n°3

Conférence de presse du 18 décembre 2020

588 jours depuis la conférence de presse du 15 avril 2020, où nous introduisions dans la salle « une question biaisée politiquement », ce qui « n’est pas l’habitude des journalistes », dixit Sophie Wilmès. L’habitude des journalistes, c’est en effet de poser les questions que les politiciens attendent et de commenter leurs décisions, plutôt de chercher la vérité. Pas question de déranger, les médias de masse ne jouent aucunement le rôle de 4ème pouvoir, mais s’emploient à fabriquer le consentement. N’étant pas adepte de ces collusions, le pouvoir politique nous fermera les portes des conférences de presse pendant plus de huit mois. C’était sans compter sur notre détermination…

Tous les lundis, mercredis et vendredis, Kairos publiera les 17 conférences de presse auxquelles nous avons assisté. Plus de 20 questions restées sans réponse. En face, pas de doutes, de questionnements, de volonté de comprendre, mais une fin fixée, rigide, qui justifie tous leurs moyens. Imaginez un seul instant si toutes ces questions avaient été débattues démocratiquement. Pensez-vous que nous en serions là aujourd’hui ?

-Alexandre Penasse : De nombreux collectifs de médecins, infirmières, scientifiques vous ont adressé des lettres ouvertes remettant en question la politique gouvernementale, les tests PCR, (coupure de la question)…

-Alexander De Croo : Monsieur, la fois d’avant je vous ai dit ça aussi : ou bien vous posez une question [je pose ma question!] Oui, mais ce n’est pas le moment de faire des déclarations.

-AP : Je ne déclare pas ! Il y a beaucoup de gens qui ont remis en question le schéma vaccinal qui semble inéluctable, je vous pose la question, vous ne répondez jamais à ces interrogations. Le débat semble complètement cadenassé en Belgique. Cette crise du Covid n’est-elle pas gérée de façon totalement antidémocratique comme de nombreuses autres choses qui devraient nous concerner toutes et tous.

-ADC : J’ai pas très bien compris votre question, mais donc… par rapport au vaccin…

-AP : C’est la seule solution le vaccin ?

-ADC : Oui, on se laisse « adviser » par des scientifiques, et jusque maintenant je n’ai pas encore vu un scientifique sérieux qui m’explique qu’il y aurait une autre solution [j’en ai vu beaucoup comme journaliste]. Bah voilà vous en voyez d’autres que moi, mais tous les scientifiques sérieux me disent que la seule solution c’est le vaccin et on commencerait à vacciner fin de l’année. [Peut-on en débattre démocratiquement, monsieur De Croo ?]

-ADC : Monsieur une dernière question si vous voulez.

-AP : Vous avez l’air de ne pas apprécier mes questions. Les gens comprennent certainement que vous voulez sauver des vies, mais ils ne comprennent pas pourquoi vous ne l’avez pas fait avant, alors je vous demande tout simplement (vous soufflez monsieur Jeholet, je pose mes questions comme journaliste) qu’avez-vous fait depuis mars ? Vous parlez maintenant d’une troisième vague, à la troisième on parlera de la quatrième peut-être, qu’avez-vous fait depuis mars pour essayer d’endiguer ça ? Et notamment pour les hôpitaux publics et les gens qui …

-ADC : Monsieur on a fait un refinancement des hôpitaux de minimum 4 milliards. On a pris des mesures qui étaient très sévères, et on a dans une période de 8 semaines, on est passé du pire élève à aujourd’hui, il y a peu de pays qui font mieux que nous, mais si vous pensez qu’il y a une solution magique pour gérer cette crise, montrez-la moi ! Et montrez-moi un pays qui a aujourd’hui trouvé une solution magique sauf des pays qui sont extrêmement éloignés comme la Nouvelle-Zélande, mais ça géographiquement, c’est un peu différent.

-AP : Je n’ai pas dit qu’il y avait une solution magique, mais je vous ai posé une question la dernière fois, le direct a été coupé, où je vous demandais les effets notamment collatéraux des mesures qui sont en train d’être prises avec des gens qui meurent, des suicides et tout ce que j’ai cité.

-ADC : Comme toujours monsieur, si vous voulez faire passez des messages, présentez-vous aux élections, vous êtes candidats, vous êtes élus au parlement, vous avez un message. Bah voilà, une conférence de presse, c’est pour poser des questions pas pour faire des déclarations politiques.

Powered By MemberPress WooCommerce Plus Integration