Histoire de Codeco n°15

Conférence de presse du 17 septembre 2021

616 jours depuis la conférence de presse du 15 avril 2020, où nous introduisions dans la salle « une question biaisée politiquement », ce qui « n’est pas l’habitude des journalistes », dixit Sophie Wilmès. L’habitude des journalistes, c’est en effet de poser les questions que les politiciens attendent et de commenter leurs décisions, plutôt de chercher la vérité. Pas question de déranger, les médias de masse ne jouent aucunement le rôle de 4ème pouvoir, mais s’emploient à fabriquer le consentement. N’étant pas adepte de ces collusions, le pouvoir politique nous fermera les portes des conférences de presse pendant plus de huit mois. C’était sans compter sur notre détermination…

Tous les lundis, mercredis et vendredis, Kairos publiera les 17 conférences de presse auxquelles nous avons assisté. Plus de 20 questions restées sans réponse. En face, pas de doutes, de questionnements, de volonté de comprendre, mais une fin fixée, rigide, qui justifie tous leurs moyens.

Imaginez un seul instant si toutes ces questions avaient été débattues démocratiquement. Pensez-vous que nous en serions là aujourd’hui ?

Retranscription:

-Alexander De Croo : Monsieur Penasse, vous nous avez manqué.

-Alexandre Penasse :  Ah, c’est gentil !

-ADC : Bah, il y a plusieurs fois où vous n’étiez pas venu…

-AP : Votre objectif est de vacciner le plus de personnes possible, les enfants aussi. Pourtant, de plus en plus de voix de scientifiques s’élèvent pour demander de suspendre la vaccination vu le nombre de morts et d’effets secondaires inquiétants post-vaccination. Ils se trompent peut-être, mais peut-être pas. Je vous propose comme il est normal en démocratie de venir débattre avec ces gens. Acceptez-vous ?

-ADC : Vous avez déjà posé cette question monsieur. S’il y avait vraiment, comme vous dites, beaucoup d’effets secondaires, beaucoup de morts, pourquoi ce serait quelque chose dont vous êtes le seul au courant alors ? C’est quand même assez étonnant. Il y a au total dans le monde entier plus de 5 milliards de doses qui ont été administrées. En Belgique, on parle de 8.5 millions de gens qui ont été vaccinés. Nos services suivent ça de tout près. Il n’y a aucune indication que le vaccin ne serait pas sûr. Vous avez une information que personne d’autre n’a. C’est possible, mais c’est assez étonnant.

-AP : Mais on peut en débattre.

-ADC : Monsieur, moi je suis prêt à débattre plein de choses, mais avec des gens avec un certain sérieux.

-AP : Une petite question rapide encore. Pourquoi appliquer un Covid Safe Ticket qui va instaurer la ségrégation entre les gens, alors qu’on sait que les personnes vaccinées peuvent encore être contaminées et contagieuses. Je suppose que vous regardez les chiffres d’Israël, des Etats-Unis et du Royaume-Uni.

-ADC : Comme je l’ai dit dans mon introduction, les vaccins sont sûrs et les vaccins réduisent le risque d’être malade ou de vous retrouver à l’hôpital avec plus de 90%. D’ailleurs dans tous les pays européens, on voit que dans les pays qui ont beaucoup de vaccination la situation épidémiologique s’améliore nettement. Donc je trouve un peu bizarre que vous continuez à douter. C’est un peu comme douter le fait que le soleil se lève chaque matin. Vous voyez tous les jours que les vaccins fonctionnent, vous voyez qu’il y a de plus en plus de gens qui sont motivés à le faire. Alors si vous dites “Je n’y crois pas”, c’est votre choix. Mais s’il vous plaît, ne mettez pas en danger d’autres personnes.

Powered By MemberPress WooCommerce Plus Integration