Histoire de Codeco n°10

Conférence de presse du 14 avril 2021 

604 jours depuis la conférence de presse du 15 avril 2020, où nous introduisions dans la salle « une question biaisée politiquement », ce qui « n’est pas l’habitude des journalistes », dixit Sophie Wilmès. L’habitude des journalistes, c’est en effet de poser les questions que les politiciens attendent et de commenter leurs décisions, plutôt de chercher la vérité. Pas question de déranger, les médias de masse ne jouent aucunement le rôle de 4ème pouvoir, mais s’emploient à fabriquer le consentement. N’étant pas adepte de ces collusions, le pouvoir politique nous fermera les portes des conférences de presse pendant plus de huit mois. C’était sans compter sur notre détermination…

Tous les lundis, mercredis et vendredis, Kairos publiera les 17 conférences de presse auxquelles nous avons assisté. Plus de 20 questions restées sans réponse. En face, pas de doutes, de questionnements, de volonté de comprendre, mais une fin fixée, rigide, qui justifie tous leurs moyens.

Imaginez un seul instant si toutes ces questions avaient été débattues démocratiquement. Pensez-vous que nous en serions là aujourd’hui ?

Retranscription:

-Alexandre Penasse : Je voudrais un tout petit peu élargir le débat par rapport aux attaches idéologiques qui peuvent justifier certaines décisions… Donc Monsieur De Croo, Alexandre Penasse pour Kairos, vous avez été Young Global Leader du Forum économique mondial. Vous avez récemment fait une vidéoconférence avec Klaus Schwab président et fondateur du forum. Alors, c’est Klaus Schwab qui prédit que 80 % de l’horeca ne se remettra pas du covid, c’est lui qui dit aussi que les pauvres seront beaucoup plus pauvre après le covid, qui dit aussi que personne ne sera en sécurité tant que le monde ne sera pas vacciné alors que les résultats dans les pays qui ont vacciné, il faudrait en discuter. Les pays qui ont vacciné massivement comme le Brésil, le Chili ou Israël montrent son peu d’efficacité, ses effets sur les variants et le risque pour la santé, certains disent que nous sommes dans une phase expérimentale et que nous sommes en fin de compte des cobayes, mais ça on pourra en rediscuter…

Ma question est : que représente Klaus Schwab pour vous, Monsieur De Croo, et en quoi les idées du Forum économique mondial influencent-elles les décisions politiques que vous prenez ?

-Alexander De Croo : D’aucune manière. On prend nos décisions basées sur des allégations scientifiques, comme je l’ai dit. Sur ce qu’on ressent et sur ce qu’on pense qui sont des décisions prudentes et réalistes. Et c’est ça les décisions que nous avons prises.

Powered By MemberPress WooCommerce Plus Integration

Espace membre