Témoignage

Comment faire rentrer Béatrice Delvaux dans sa boite ?

Un lecteur de Kairos nous a envoyé sa réaction à l’édito de Béatrice Delvaux dans Le Soir du 16 avril. Éditorialiste en chef du Soir, elle admet sans ambages la fonction véritable du quotidien : éteindre toute contestation et obtenir l’obéissance du peuple.

La peur que vous ressentez concernant le Far West prenant ses quartiers à «  Liège-la-Rebelle  » est pour ma part un sentiment de fierté. Fier que mon peuple se décide à ne plus se laisser faire. Peuple dont vous ne faites manifestement pas partie.

Effectivement, vous, de nombreux médias, de nombreux politiciens, bref, le pouvoir, tentez depuis des mois de faire culpabiliser les Belges de la situation actuelle. Situation causée par les manquements de nos gouvernements successifs. Ne rentrons pas dans les détails.

Il est juste de dire que les citoyens dont vous parlez souhaitent changer une (ou plusieurs) décision(s) «  politique(s)  ». Politique, il est important de le préciser, car elle n’est en rien fondée sur des faits scientifiques, à nouveau, ne rentrons pas dans les détails.

Vous osez parler de solidarité  ? Avec quelle légitimité  ? Vous, qui ne vous mettez pas une seule seconde à la place des restaurateurs, des cuisiniers, des serveurs, des commis, des barmans, des plongeurs, des intermittents du spectacle, des gérants de boites de nuit, des gérants de cafés, etc. Votre idée de la solidarité n’est pas la mienne, car vous n’êtes solidaires qu’envers ceux qui exercent le pouvoir sur ceux qui n’en ont pas.

Vous opposez malades/mourants et vivants, mais êtes-vous au courant que la vie est une maladie mortelle ? Savez-vous que des gens meurent à cause du covid, certains meurent du covid, évidemment, mais je parle également des suicides, des morts causées à cause d’opérations annulées ou reportées. Tout ça pour une maladie dont la létalité n’est pas si élevée que vous et vos amis le laissez penser. Plus rien ne compte aujourd’hui, mis à part le covid.

Jouons votre jeu des 3 explications de l’installation du Far West chez nous  :

  1. Les Belges sont « chauffés » depuis des mois par des hommes et femmes politiques qui mentent sans cesse, qui disent tout et son contraire, qui nous infantilisent sans cesse, qui nous font savoir, au bout d’un an, qu’on se contamine moins à l’extérieur qu’à l’intérieur. Merci, mais j’aurais pu le deviner ! Ces mêmes personnes ne parlent pas du fait qu’on ne se contamine pas (ou presque) en extérieur ; or je ne peux pas croire qu’ils ne sont pas au courant. Quoi que…
  2. Vaccination/Confinement : vous représentez parfaitement ce que j’appelle des suppôts de l’État. Depuis un an, ce sont les seules solutions qu’ils apportent à cette crise sanitaire. Laissons les gens se faire leur idée sur l’efficacité de ses « solutions », mais surtout sur les dégâts collatéraux causés par ce fameux confinement ! Pour la vaccination, on attend de voir…
  3. Les bourgmestres, du moins certains, ont effectivement été mis de côté par les décisionnaires. Aujourd’hui, ils disent « stop » à cette gestion lamentable, due à une incompétence généralisée au sein de ce gouvernement. Et eux, contrairement à vous, voient la détresse de leurs concitoyens. Récupération politique ou non de leur part, ils vont dans le bon sens.

Les citoyens, le peuple, les petites gens ne veulent que vivre, revivre, survivre… rappelez-vous que notre pays existe aujourd’hui, car des gens se sont rebellés.

Le désir de rébellion restera en dehors de sa boite  : Madame Béatrice Delvaux, dedans.

Citoyen anonyme

Donec Donec et, non ut odio vel, elit. consequat.

Que cherchez-vous ?

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Caché Home
Kairos 49
Kairos44
Kairos45
Kairos46
Kairos47
Kairos48
Kairos5G
Privé
Témoignages