vle/
23 octobre 2018

TOUS EN COOPÉRATIVES ! , JACQUES PRADES

Le journalisme libre coûte cher.

Pour faire des articles, reportages, interviews, vidéos… Aidez-nous: abonnez-vous, abonnez la famille, les amis, parlez de nous, faites un don.

Ce livre de conversation avec Jacques Prades, professeur d’Economie à l’université de Toulouse, est décoiffant. Qu’est-ce qui permet à la fois : de lutter activement contre le chômage,

de rendre impossible le licenciement, de s’extraire sérieusement des impératifs de compétition internationale, de garantir un revenu décent aux travailleurs, de limiter les écarts de salaires entre les dirigeants et les « simples employés », d’empêcher les délocalisations, d’empêcher les OPA, d’ajuster la production et la consommation aux besoins locaux, d’y ajuster les revenus, de suppléer à l’Etat quand il ne parvient pas à remplir les missions qu’il se donne, d’être encore là quand l’Etat s’effondre, d’amortir les chocs liés aux problèmes monétaires, de permettre que la voix de chacun soit prise en compte dans l’organisation, d’empêcher l’héritage familial d’une entreprise qui n’est pas familiale ? Une découverte scientifico-spirituelo-révolutionnario-transcendentale ? Eh bien non : il s’agit de la coopérative. Jacques Prades l’explique en effectuant un retour à l’histoire (ce n’est pas neuf) et en prenant deux exemples actuels (c’est vivant) : Mondragon en Espagne (c’est costaud) et Trente en Italie (c’est l’espoir). Tous en coopératives !

« Tous en coopératives ! », Editions Le Vent se lève Collection Ô Rage, 2013


Sed luctus sit felis facilisis ipsum id, porta. commodo