article/
2 avril 2020

Les « rédactions autorisées » Ou comment empêcher que certaines questions arrivent jusqu’à leurs oreilles…

Le journalisme libre coûte cher.

Pour faire des articles, reportages, interviews, vidéos… Aidez-nous: abonnez-vous, abonnez la famille, les amis, parlez de nous, faites un don.

Le « travail » des médias se résume à une longue énumération des morts, des intubés, des cercueils qui s’amoncellent en Lombardie. Prosélytes de l’angoisse, ils se font surtout les architectes du confinement de la pensée. Aucune distance critique sur ce qu’il se passe, aucune réflexion sur le monde qui a produit cela. 40.000 personnes sont mortes dans le monde depuis le début de la pandémie ; chaque année 7 millions de décès dans le monde sont imputés à la pollution de l’air… vous voyez nos gouvernements nous affoler ? Certes, la bagnole, les pesticides et les avions, c’est la croissance. Et cela, ça ne s’arrête pas.

Dans le quotidien Le Soir pourtant (à l’instar des autres porte-voix du système), ce 1er avril, derrière le rideau du Covid-19, on sent qui dirige : « Proximus met le turbo sur la fibre et donne un avant-goût de 5G  » (p.17). Mais aussi une interview d’Étienne Davignon (p.11), ancien Vice-Président de la Commission européenne, qui «  “officialisera” la fusion de la communauté avec le monde des affaires  »(1), un des fondateurs et directeur du puissant lobby qu’est la Table Ronde des Industriels, ancien Président de la Société Générale de Belgique, j’en passe, soit : l’architecte du désastre qui va maintenant nous dire « comment faire pour s’en sortir ».

Les mêmes recettes donc, pour le même empoisonnement. Les apprentis sorciers qui vont nous donner les remèdes aux maux qu’ils ont créés. Qui nous propose notamment « un plan européen pour la survie du secteur aérien qui a été un moteur de croissance économique ces dernières années  ». Pour nous, croissance économique est synonyme de mort, et l’épisode coronovarien nous prouve encore que pour vivre, nous n’avons pas besoin d’avions. Enfin, saurez-vous vous passer du prochain city-trip à Milan ou de la semaine all-inclusive en Thaïlande, sans avoir l’impression de « perdre » quelque chose ? Nous faisons aussi partie du problème.

On a donc demandé au Ministère de l’information de Sophie Wilmès de pouvoir assister à la prochaine conférence de presse, qui nous annoncera certainement la prolongation de notre confinement.

Voilà l’échange qui en résulte. On attend la suite.

Subject : Conférence de presse S. Wilmès

From : Alexandre Penasse <info@kairospresse.be>
Sent : lundi 30 mars 2020 16:04
To : Detry Steve <Steve.Detry@premier.fed.be>
Subject : Conférence de presse S. Wilmès

Bonjour,

En tant que journaliste, je souhaiterais assister aux prochaines conférences de presse du gouvernement qui auront lieu. Pourriez-vous m’indiquer les dispositions à suivre s’il vous plaît ?


En vous remerciant d’avance.

Cordialement,

Alexandre Penasse

Journaliste accrédité (F08882)

Bonjour,

En raison des consignes strictes liées au Coronavirus, l’accès à la salle de presse est strictement limité à certaines rédactions en pool.

Vous pouvez néanmoins suivre en streaming les conférences de presse sur nos sites officiels.

Cette configuration sera réévaluée lorsque les mesures de social distancing seront levées.

Merci de votre compréhension.

Bien cordialement,

Steve

Steve DETRY

Porte-parole – Woordvoerder – Sprecher

Spokesman

Bonjour,

Merci de votre réponse.

Que voulez-vous dire par “certaines rédactions en pool”. Pourrions-nous les connaître pour faire savoir aux personnes qui nous suivent quelles sont les rédactions autorisées ?

Faisant partie d’un autre type de média que ceux de type conventionnel, il serait intéressant de pouvoir nous rendre à ces conférences de presse. D’autant plus que le “social distancing” ne justifie nullement que certains médias aient des laissez-passer et pas d’autres. Sur quels critères établissez-vous la distinction ?

Cordialement,

Alexandre Penasse

Bonjour,

L’accès physique est autorisé aux rédactions qui sont répertoriées par l’Association Générale des Journalistes Professionnels de Belgique. Celles-ci s’organisent afin de former des «  pool  » entre elles. Cela se passe sans encombre.

Ceci étant dit, toutes les conférences de presse et leur contenu sont accessibles à tout un chacun, dans leur entièreté, en streaming live.

Bien cordialement,

Steve DETRY

Porte-parole – Woordvoerder – Sprecher

Spokesman

Bonjour,

Je suis reconnu comme journaliste professionnel (F07882) et le journal dont je suis rédacteur en chef (Kairos) enregistré comme presse périodique auprès de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Je ne vois pas ce qui nous empêcherait d’envoyer un de nos journalistes à une conférence de presse du gouvernement ?

Je viens de prendre contact avec l’AJP, dont je suis bien évidemment membre, afin de connaître mes droits.

Cordialement,

Alexandre Penasse

  1. cf. "Tous pouvoirs confondus", Geoffrey Geuens, EPO, 2003, p. 114.

Recevez notre lettre d'information

libero. sed dolor ut libero leo. porta. facilisis pulvinar