Anatomie de deux ans de Covid par une gynécologue

Laurence Kayser, gynécologue, a eu peur, au début. Images, chiffres incessants, masques partout, confinement, distance… Puis, confrontée à la maladie chez des proches, elle s’est renseignée et a soigné avec ces médicaments « interdits ». 48 heures, en 48 heures ils furent sur pieds. Progressivement, le masque est tombé, la peur l’a quittée et elle a soigné, soigné, soigné tous ceux qui n’avaient que la télé-médecine pour les « écouter ». Et puis, aujourd’hui, après une propagande vaccinale massive, elle constate les dommages. Majeurs.

LE JOURNALISME LIBRE COÛTE CHER.

Pour faire des articles, reportages, interviews, vidéos… Aidez-nous: abonnez-vous, abonnez la famille, les amis, parlez de nous, faites un don.

À lire ensuite

Powered By MemberPress WooCommerce Plus Integration

Espace membre