Vu ailleurs

« Vu ailleurs », ce sont des articles et vidéos publiés sur d’autres sites dont nous nous sentons proches, ou pas.
La rédaction de Kairos en sélectionne plusieurs par semaine, tirés des médias mainstream ou des autres, pour vous éclairer, vous étonner, vous faire bondir… Soit, aiguiser votre esprit critique. 

Nouveau format « Alerte Rouge » aujourd’hui, je me concentre sur la Guerre en Ukraine avec un point de situation large et relativement ouvert autour de cette question chaude. La Russie a lancé son opération militaire en Ukraine le 24 février, cette vidéo est là et servira de base dans notre analyse de la situation. Je reviens sur les buts de guerre de la Russie, son point de vue, le déroulement des opérations en Ukraine. Le traitement médiatique désastreux du conflit, le manque d’ouverture à la parole et la censure ambiante. Mais aussi les volontaires internationaux, l’histoire de l’Ukraine et de la région, l’importance stratégique de la mer Noire pour la Russie, etc. Nombreux nous l’ont demandé, mais nos précédents formats ne se prêtaient pas nécessairement à cela, je vous livre aujourd’hui un premier épisode le plus complet possible et qui sera amélioré au fur et à mesure.

La Question des Minorités dans les Conflits PGéopragma : http://bit.ly/Geopragma Ghislain de Castelbajac nous parle aujourd’hui de la question des minorités en Europe Centrale et Orientale. Plus particulièrement, le point est fait sur le cas de l’Ukraine qui n’est pas une exception au sein de l’ancien espace post-soviétique. La question des minorités est une constante réelle des enjeux politiques dans l’ex URSS, mais aussi un casus belli de choix pour les pays qui cherchent à redéfinir des frontières taillées dans le vif par les communistes. Pacte de stabilité en Europe : https://www.vie-publique.fr/discours/… Son livre co-écrit sur la question des minorités en Europe Centrale pendant la Grande Guerre : https://www.amazon.fr/Livres-Ghislain…

par Manlio Dinucci.

Le plan stratégique des États-Unis contre la Russie a été élaboré il y a trois ans par la Rand Corporation (Il manifesto, « Rand Corp : comment abattre la Russie », 21 mai 2019). La Rand Corporation dont le quartier-général siège à Washington, est « une organisation mondiale de recherche qui développe des solutions pour les défis politiques » : elle a une armée de 1800 chercheurs et autres spécialistes recrutés par 50 pays (…)

Powered By MemberPress WooCommerce Plus Integration

Espace membre