Michel Weber

Philosophe de formation (docteur en philosophie), de profession (ancien professeur à l’Université du Saskatchewan, Canada), et d’inclination (auteur d’une cinquantaine de livres scientifiques), je me suis toujours posé les questions qui n’intéressent généralement pas les universitaires : d’une part, d’où viennent au juste les théories philosophiques ? ; d’autre part, quel est leur effet pratique ? Concrètement, à quoi sert la philosophie ? La mauvaise réputation de la philosophie, qui est occasionnellement caricaturée comme la discipline abstraite par excellence, au vocabulaire aussi incompréhensible qu’inutile, vient largement, il me semble, de cette absence d’ancrage.

Au fil des ans, j’ai enseigné à tous les niveaux, depuis le primaire jusqu’aux études doctorales, en passant par le secondaire (général et professionnel). Complémentairement à mes travaux de philosophie politique, j’ai étudié et enseigné la plupart des disciplines thérapeutiques (au sens large) qui ont scandé l’histoire de la pensée occidentale. Pour ne citer que celles qui ont fait l’objet de certaines de mes publications et parfois d’une pratique : les philosophies whiteheadienne, jamésienne, socratique et pythagoricienne, l’hypnose, les thérapies brèves et systémiques, les psychanalyses (Freud, Lacan, Jung), l’ethnopsychiatrie, l’éthologie, la gnose, l’alchimie, le druidisme, et le chamanisme amérindien.

Un échantillon de mes publications se trouve ici : http://chromatika.academia.edu/MichelWeber

Tous les articles

Praesent fringilla eleifend luctus Phasellus vulputate, tempus