Kairos, journal antiproductiviste pour une société décente

Article

Épidémie sanglière : un porc peut en cacher un autre

Soutenez la presse libre!

Le journal Kairos est un journal papier, que vous pouvez trouver dans une série de points de vente. Il ne peut réaliser des articles que parce qu’il est acheté ou parce qu’on y est abonné !

Vu de Flandre, on a énormément de mal à comprendre ce qui se passe en Gaume. Ou plutôt : on rit beaucoup ; les plus perspicaces se frottent les mains ; et les marionnettistes dorment clairement sur vos deux oreilles. Nobliaux et pourceaux nous offrent en effet une belle partie de colin-maillard…

Pourquoi rire ? Rien n’est fait pour s’attaquer aux quelques sangliers malades et comprendre l’origine du mal, tandis qu’on estime plus efficace de supprimer tous les cochons sains ! Pour rappel : le Ministre Ducarme a ordonné la destruction de 4000 cochons sains sous couvert du principe de précaution — alors que la procédure de confinement des élevages est la solution préconisée par l’Europe tant qu’aucun porc d’élevage n’est atteint. Comme le ridicule ne tue que les cochons, on ajoute des mesures d’opérette, à l’instar des arrêtés ministériels qui décrètent une interdiction de circuler dans la zone concernée. On s’attend donc à ce que les sangliers qui franchiraient la frontière française soient dûment verbalisés. La vraie préoccupation est ici de rassurer le marché, c’est-à-dire l’industrie agro-alimentaire, un peu comme quand on fait payer aux petits épargnants les gaffes des grands financiers, que l’on anoblit les « barons voleurs » et emprisonne les « sdf », et ainsi de suite. Ne rit donc sardoniquement pas n’importe qui.

Pourquoi se réjouir ? Tout ce qui détruit les petites fermes et contrarie les petits éleveurs constitue le fond de commerce de l’agro-alimentaire en général, et de l’industrie flamande en particulier. Sur les 60 éleveurs concernés par l’holocauste, seulement 7 avaient plus de 100 porcs ; 5 en avaient entre 50 et 100 ; 6 en avaient entre 10 et 50 ; 42 avaient moins de 10. Puisque, fondamentalement, quand la concentration capitaliste se poursuit, l’économie est en forme, on comprend que les concentrés (c’est-à-dire les riches) soient aux anges (et au Zoute).

Qui sont les marionnettistes et qu’elle est leur politique ? Les grands propriétaires terriens, qui sont aussi de grands démocrates, et les grands chasseurs (humanistes), qui organisent ensemble l’importation de sangliers des pays de l’Est et d’ailleurs (d'Espagne et de France ?) afin de garantir un tableau de chasse impressionnant (par exemple 200 sangliers en un week-end) à leurs invités triés sur le volet (réformateur). Ce sont eux qui pilotent l’information sur le sujet, et orchestrent méticuleusement la désinformation sur l’objet. Le sujet, c’est l’acte civique par excellence qu’est la chasse. Que serait le Royaume sans ses activités cynégétiques ? Une jungle ? Une République ? Peut-être — une Macronie certainement pas. Depuis qu’on ne dispose plus facilement de la vie des manants et de leur nombreuse progéniture pour alimenter les vices du pouvoir, il faut au moins pouvoir faire un vrai carnage de temps en temps. On violera une autre fois. L’objet, c’est la criante conspirationite de ceux qui prétendent que l'importation de sangliers en masse est responsable de la présence de la peste porcine africaine en Belgique. Alors que, dans la région concernée, et dans les industries contentées, tout le monde est au courant, ou presque, de ces importations illégales, personne ne parle.

La province est saccagée par une politique qui n’est qu’un pied de nez au bon sens et au peuple, et personne ne hausse le ton. On se croirait avant 1789. Le silence des opprimés n’est pas surprenant, mais celui des responsables judiciaires et politiques en dit long sur l’omerta que les puissants peuvent imposer sur les petits et les grands détails de la vie communautaire. Le porc est bien ailleurs, et il ne peut continuer ses pratiques prédatrices que parce qu’elles bénéficient à certains seconds couteaux et qu’elles terrorisent les autres. Malheureusement, on imagine mal une marche blanche contre la traite de ces porcs là ; l’Association de la Bassesse de la Gaume de Belgique y veille, avec toute la courtoisie qu’on lui connaît. Hoelang nog in 's hemelsnaam, Catilina, zal je ons geduld misbruiken?

Fritz Ling

Pour en savoir plus :

Cochons-en-lutte, « Cochons et résignation. Retour sur une défaite ordinaire », 2018 ; <cochons-en-lutte@pm.me>

Delvaux, Lionel, « Peste porcine africaine : quand les responsables se font passer pour les victimes ! », IEW, 18 septembre 2018

Josephson, Matthew, The Robber Barons: The Great American Capitalists, 1861–1901, New York, Harcourt, 1934 ; http://www.eindtijdinbeeld.nl/EiB-Bibliotheek/Boeken/The_Robber_Barons_-_The_Great_American_Capitalists_1861-1901__1934_.pdf

RTBF, « Un chasseur témoigne : "Des semi-remorques importent chez nous des centaines de sangliers" », 19 09 2018 : https://www.rtbf.be/info/societe/detail_un-chasseur-temoigne-des-semi-remorques-importent-chez-nous-des-centaines-de-sangliers-venus-d-espagne-et-de-france?id=10023402&utm_source=rtbfinfo&utm_campaign=social_share&utm_medium=twitter_share

RTBF, « Peste porcine africaine: Guy Maréchal à nouveau accusé d'importer des sangliers », 22 09 2018 : https://www.rtbf.be/info/regions/luxembourg/detail_peste-porcine-africaine-guy-marechal-a-nouveau-accuse-d-importer-des-sangliers?id=10025878

Recevez notre lettre d'information

Recevez notre lettre d'information

Website by Pierre Lecrenier & Bien à vous